Connect with us

Art

VIDEO.Bordeaux: La Méca ouvre, «il fallait un lieu magique pour une coopérative culturelle»

Publié

le

ART Avec la Meca, la maison de l’économie créative et de la culture en Nouvelle Aquitaine, la Région regroupe ses trois agences: le Frac (fonds d’art contemporain), l’OARA (office artistique) et l’ALCA (agence livre, cinéma et audiovisuel) en un même lieu

 

l ne ressemble à aucun autre bâtiment de la capitale girondine et a éveillé la curiosité des Bordelais pendant sa construction, lancée en 2016. En bord de Garonne, sur des quais de Paludate aujourd’hui vidés de leurs boîtes de nuit, la maison de l’économie créative et de la culture en Nouvelle-Aquitaine (Meca) a été inaugurée en grande pompe vendredi soir, avant son ouverture ce samedi.

La Région y regroupe ses trois agences : le Frac (fonds d’art contemporain), l’OARA(office artistique) et l’ALCA (agence livre, cinéma et audiovisuel) au même endroit. « Il fallait un lieu magique pour cette coopérative culturelle », a commenté Alain Rousset, président de la Région. C’est un architecte danois de renom Bjarke Ingles, associé à l’agence parisienne Freakds freearchitects, qui a été chargé de livrer un édifice au caractère marqué. « Le plus intéressant va être d’observer comment vont se créer les coopérations entre les agences et comment la ville va s’approprier le lieu », a-t-il estimé.

Un soutien à la création artistique

Les trois agences sont bien sûr ravies d’emménager dans le bâtiment flambant neuf. Elles espèrent s’y développer et accompagner davantage de jeunes talents artistiques, dans les secteurs de l’art contemporain, du spectacle vivant et des industries créatives. « On est déjà la deuxième région après l’Île de France en ce qui concerne les soutiens à la production cinématographique », souligne Bruno Boutleux, président de l’ALCA. De son côté Fabien Janelle, président de l’OARA, rappelle que son agence aide 251 compagnies au total.

Des événements grand public

Les 170 à 250 troupes qui passeront chaque année par la Meca y prépareront leurs tournées et pourront tester leurs créations auprès du public bordelais si elles le souhaitent. Rien de systématique donc, et des représentations sans billetterie, pour ne pas faire de l’ombre aux opérateurs qui distribuent déjà les productions artistiques (théâtres, salles, etc.) Des projections de films dont la production a été accompagnée pourront aussi avoir lieu ponctuellement.

L’exposition inaugurale d’art contemporain du Frac « Il est une fois dans l’ouest » est visible jusqu’au 9 novembre 2019. Une quinzaine d’artistes locaux et d’ailleurs y exposent et donnent à voir des styles très variés. L’occasion aussi de découvrir un petit pan de la riche, collection du Frac « 1.200 œuvres sont stockées sous nos pieds, explique Claire Jacquet, sa directrice. Avant, [le déménagement] on avait trois lieux de stockage différents ».

L’espace de promenade aux abords de la Meca, son café-restaurant et sa terrasse surplombante au dernier étage devraient aussi inciter les Bordelais à venir découvrir ce nouveau bâtiment, situé dans un quartier en devenir

Le coût total du projet s’élève à 60 millions d’euros, supporté pour 56 millions d’euros par la Région, le reste étant subventionné par le ministère de la Culture.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Art

VIDEO. Jennifer Lopez rend hommage à Madonna… Akon va créer une ville écologique au Sénégal…

Publié

le

FIL DES STARS Toute l’actualité people est dans « 20 Minutes »

 

5 janvier 2020

Jennifer Lopez rend hommage à Madonna dans sa dernière campagne Guess & Marciano

Jennifer Lopez semble s’être bien inspirée de Madonna dans sa dernière campagne pour la marque Guess & Marciano. Et l’on peut en effet voir sur les premières images de la campagne que l’inspiration de la Material Girl est présente.

Robe moulante vert électrique ceinturée, chevelure et maquillage typiquement années 1980, tout y est ! « Je suis très heureux de retrouver Jennifer Lopez pour une deuxième campagne Guess and Marciano. Jennifer continue de repousser les limites en musique, dans la mode, ou dans l’industrie du cinéma », explique Paul Marciano dans un communiqué relayé par Billboard.

Akon va créer une ville écologique et fondée sur la cryptomonnaie au Sénégal

Britney Spears dément exposer bientôt en France

Récemment, la Galerie Sympa de Figeac a fait les gros titres en annonçant sur son site qu’elle hébergera la première exposition de peinture de Britney Spears. Seul hic : ce n’est absolument pas au programme pour Brit-Brit ! Son attaché de presse a en effet déclaré qu’il n’y avait « rien de vrai » dans l’affirmation de la galerie, comme le relaye la BBC.

Plus de détails devraient être donnés dans la semaine par le galeriste, Jean Colombain.

Continuez la lecture

Art

« Juste parce que je suis une femme »… Les visages tuméfiés de Brigitte Macron et Michelle Obama placardés à Milan

Publié

le

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES En affichant les visages violentés de quelques-unes des plus importantes femmes de la scène politique mondiale, l’artiste AleXsandro Palombo entend « illustrer le drame qui touche des millions de femmes »

 

C’est une campagne choc qui vient d’envahir les murs de Milan (Italie). Les visages tuméfiés de Brigitte Macron et Michelle Obama ont été placardés dans les rues de la ville, une série d’affiches chocs signées de l’artiste italien AleXsandro Palombo. Cette « campagne d’art de rue » baptisée « Just because I am a Woman » («Juste parce que je suis une femme ») vise à alerter sur le fléau des violences faites aux femmes.

Outre l’épouse du président français et l’ancienne « First lady », les affiches mettent en scène la chancelière allemande Angela Merkel, l’ex-candidate à la présidentielle américaine Hillary Clinton, la parlementaire démocrate américaine Alexandria Ocasio-Cortez, la cheffe de facto du gouvernement birman Aung San Suu Kyi et Sonia Gandhi, la présidente du parti du Congrès, la principale formation d’opposition en Inde.

MINOU CHRYS-TAYL ♥️👑@MinouChrystayl

Milan- Italie
Cette série d’affiches a été appelée « Just because I am a Woman »

AleXsandro Palombo est un artiste et activiste qui utilise son art comme moyen de sensibilisation et de réflexion sur des questions sociales ou culturelles#violencesconjugales

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

6

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de MINOU CHRYS-TAYL ♥️👑

Des visages portant des traces de coup et de strangulation

En affichant ainsi les visages violentés de quelques-unes des plus importantes femmes de la scène politique mondiale, AleXsandro Palombo entend « illustrer le drame qui touche des millions de femmes dans le monde entier (…) dans le but de dénoncer, sensibiliser et obtenir une véritable réponse des institutions et de la politique », a expliqué son bureau de presse dans un communiqué.

Sur chaque affiche, sous des visages portant des traces de coup et de strangulation, des phrases en anglais dénoncent la situation de nombreuses femmes à travers la planète : « Je suis victime de violence domestique, je suis payée moins, j’ai subi une mutilation génitale, je n’ai pas le droit de m’habiller comme je veux, je ne peux choisir qui je vais épouser, j’ai été violée ». « La violence contre les femmes est un problème mondial qui touche tout le monde sans distinction de race, de classe sociale ou de religion », soulignent encore les affiches.

Un artiste engagé connu pour ses œuvres colorées et irrévérencieuses

L’artiste contemporain et militant AleXsandro Palombo, 45 ans, est connu pour ses œuvres colorées et irrévérencieuses. Il utilise l’art satirique comme un moyen de sensibiliser et d’engager une réflexion sur des questions sociales et culturelles. Parmi ses œuvres les plus importantes figurent « Disabled Disney Princesses » («Les princesses handicapées de Disney ») ou « The Simpsons Go To Auschwitz » («Les Simpsons vont à Auschwitz »).

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, il avait lancé la campagne #BriefMessage invitant les femmes à dénoncer la violence en écrivant un message sur leur culotte et en partageant la photo ensuite sur Internet

Continuez la lecture

Art

Bordeaux candidate pour accueillir une maison du dessin de presse souhaitée par le ministère de la Culture

Publié

le

LIBERTE D’EXPRESSION La ville de Bordeaux se porte candidate pour accueillir une maison du dessin de presse et satirique, voulue par le ministère de la Culture, cinq ans après l’attentat qui a visé la rédaction du journal satirique « Charlie Hebdo »

 

Mardi 7 janvier, le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé la création d’une maison du dessin et de la caricature de presse, cinq ans après l’attentat qui a frappé la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo. Ce projet avait été pensé et voulu par Georges Wolinski

Ministère de la Culture

@MinistereCC

[CP] @franckriester ministre de la Culture, annonce la création d’une maison du dessin de presse et du dessin satirique. http://bit.ly/2FstCBt 

Franck Riester, ministre de la Culture, annonce la création d’une maison du dessin de presse et du…

Franck Riester, ministre de la Culture, annonce la création d’une maison du dessin de presse et du dessin satirique. Ce projet, pensé et voulu par Monsieur Georges Wolinski, a pour objectif de…

culture.gouv.fr

103

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
71 personnes parlent à ce sujet

Lors de ses vœux à la presse, Nicolas Florian, maire de Bordeaux, a annoncé la candidature de la ville à l’accueil de cette maison du dessin et de la caricature de presse, pointant que de grands noms du genre, comme Michel Iturria, Jean-Jacques Sempé, Rodolphe Urbs et d’autres sont originaires de la région.

Emoi dans la commune de Saint-Just-le-Martel

Fabien Robert, adjoint au maire en charge de la culture, a précisé dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux que le bâtiment de l’hôtel de Ragueneau, qui accueillait autrefois les archives municipales en plein cœur de la ville, pourrait abriter cette future maison du dessin de presse. « C’est une forme d’art formidable et aussi un engagement pour la liberté d’expression parfois menacée des journalistes et dessinateurs », a-t-il commenté.

Fabien ROBERT@fabienrobert

#Bordeaux candidate pour accueillir la Maison du dessin de presse voulue par @franckriester

Un art à défendre et un engagement pour la liberté d’expression !

Vidéo intégrée

60

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
40 personnes parlent à ce sujet

Reste que la commune de Saint-Just-le-Martel, en Haute-Vienne, s’est émue de cet appel à candidature du ministère et de la réponse de Bordeaux arguant qu’elle abrite le centre international de la caricature du dessin de presse et de l’humour depuis 2011…

⭐️⭐️Thomas Jouhannaud📸@TomJouhannaud

Comment vous dire Mr le ministre @franckriester juste pour vous éviter de perdre votre temps précieux, ce lieu existe déjà et il est un peu offensant que vous ne le sachiez point. Il se trouve à Saint Just le Martel en Haute-Vienne et c’est juste La Mecque du dessin de presse! https://twitter.com/franckriester/status/1214932473542561794 

Franck Riester

@franckriester

🗞 Nous avons besoin d’un lieu de rencontre, de formation et d’exposition dédié au dessin de presse et au dessin satirique. Un lieu d’expression, libre, où on explique, où on montre.https://www.lefigaro.fr/culture/charlie-hebdo-la-france-sera-dotee-d-une-maison-du-dessin-de-presse-et-satirique-20200108 

45

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
33 personnes parlent à ce sujet
Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr