Connect with us

faits divers

Un homme filmait les enfants et les ados nus sur la plage

Publié

le

 L’individu âgé de 55 ans consultait régulièrement des sites pédo-pornographiques…

L’individu avait déjà été condamné en 2014 pour des faits similaires. Un homme de 55 ans a été interpellé jeudi sur une plage naturiste de Vielle-Saint-Girons (Landes), en train de filmer à leur insu des enfants et des adolescents nus, rapporte ce lundi Sud Ouest.

Une caméra-stylo

L’homme utilisait une caméra-stylo pour tenter de se faire discret. Mais les maître-nageurs-sauveteurs onr repéré son manège.

Après avoir été remis aux gendarmes, il devait être présenté à un magistrat. Les investigations réalisées à son domicile ont permis de découvrir qu’il consultait régulièrement des sites pédo-pornographiques. Son ordinateur a été saisi

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Buzz

Marne : Elle mise 50 centimes au casino et gagne 95.000 euros, un record pour l’établissement

Publié

le

COUP DE CHANCE Cette habitante d’Epernay qui souhaite rester anonyme a reçu les félicitations des autres joueurs et s’est vu offrir le champagne par la direction de l’établissement

 

Une habituée du casino du Lac du Der à Giffaumont-Champaubert (Marne) a remporté samed le jackpot d’une machine à sous : 95.251 euros. Il s’agit de la plus importante somme jamais remportée par un joueur dans l’établissement.

Et la chanceuse avait simplement misé… une pièce de 50 centimes, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne. Cette habitante d’Epernay (Marne) n’a pas souhaité donner son nom. Elle est finalement rentrée chez elle avec 82.201 euros, une fois la déduction de la CSG effectuée.

« C’est une chose extraordinaire dans l’histoire d’un casino »

« Je pense qu’elle est allée fêter ça avec ses proches, sans savoir ce qu’elle allait faire de cet argent », a expliqué le directeur du casino, interrogé par France Bleu. Le précédent record de gains de ce casino datait de 2015, année où un lot de 27.100 euros était tombé. Depuis, personne n’avait remporté le jackpot, qui avait donc augmenté au fil des jours pour atteindre une somme record.

Lorsque la Marnaise a remporté le jackpot, elle a reçu les félicitations des autres joueurs et s’est vue offrir du champagne par la direction. « Il lui a fallu quelques secondes avant de prendre conscience de ce qu’il se passait, elle était évidemment très contente, raconte le directeur de l’établissement. C’est une chose extraordinaire qui se passe dans l’histoire d’un casino, ça n’arrive pas tous les jours. »

Continuez la lecture

AGRICULTURE

Agroalimentaire : A Montpellier, la société Il était un fruit donne sa chance aux recalés des concours de beauté

Publié

le

AGROALIMENTAIRE Une filière du fruit séché a pu se développer en France depuis quelques années

 

Ils sont moches, pas assez roses, un peu tachés, biscornus, trop petits, trop grands… Parce qu’ils seraient recalés à tous les concours de beauté, entre 5 % et 20 % des fruits et légumes produits en France (selon les variétés) n’apparaîtront jamais sous les yeux des consommateurs. 12% en moyenne précisément, selon une étude de l’Inrae. Et pourtant, ils sont aussi bons que les autres.

Alors, en 2014, Laure Vidal, fondatrice de Il était un fruit, a eu l’idée de leur donner une seconde chance. Pas sous leur forme classique puisque le consommateur n’en voulait pas. Mais sous celle de fruit sec. Ou, pour les légumes ou certains fruits, sous celle plus craquante, de chips. « Mais on ne frit rien. Ce sont des fruits ou des légumes séchés par des procédés naturels, sans huile, sans sucre, sans sel ajouté, sans additif… » , évoque la cheffe d’entreprise montpelliéraine.

« On ne cherche pas à étrangler les producteurs »

Partie dans l’aventure seule « avec un stagiaire », Laure Vidal a depuis réalisé deux augmentations de capital, la seconde récemment d’1,6 million d’euros pour accompagner son développement industriel et commercial. Le chiffre d’affaires au 30 juin a grimpé à 600.000 euros. Quinze collaborateurs redonnent vie à ces fruits et légumes qui finissaient au mieux en compote, en sauce ou sous diverses formes de produits transformés, achetés à prix modiques aux producteurs. «Ces produits écartés des filières sont en majorité épandus dans les parcelles agricoles, et plus occasionnellement orientés vers des plateformes de méthanisation», expliquait les chercheurs de l’Inrae dans leur étude publiée en 2015.

Laure Vidal a créé Il était un fruit en 2014.
Laure Vidal a créé Il était un fruit en 2014. – Il était un fruit

C’est finalement sa « plus belle réussite ». En valorisant ces fruits déclassés, Il était un fruit a permis la création d’une filière du fruit séché en France. « Hormis pour le pruneau, elle n’existait pas. On achète les fruits selon un principe de commerce équitable, sans chercher à tirer les prix vers le bas, à étrangler les producteurs. Notre volonté est de pérenniser ce modèle agricole. »

L’entreprise favorise au maximum le circuit court et les producteurs locaux : « 95 % d’entre eux sont situés à moins de 200 km de Montpellier où sont transformés les produits, au sein du Min (Marché d’intérêt national) » . Elle est régulièrement saluée pour sa démarche, comme lors du gala des ambassadeurs d’Occitanie, organisé par La Tribune, dans la catégorie écologie. Une distinction rare pour une entreprise du secteur agroalimentaire.

Continuez la lecture

faits divers

VIDEO. Nice : Les avocats tournent un clip pour protester contre « une justice au rabais »

Publié

le

ILS PRENNENT LE MIC Les robes noires sont déterminées à faire swinguer la réforme des retraites qui doublera leurs cotisations

 

es avocats niçois s’étaient déjà distingués en distribuant des merguez sur la place du Palais de justice pour manifester contre la réforme des retraites. Les robes noires ont une nouvelle fois marqué les esprits mardi, en tournant une vidéo intitulée « Justice au rabais ».

«Bonjour confrère, comment vas-tu ? Depuis que Manu te l’a mis dans le… (bwouuiiinng) » L’art de la plaidoirie se veut cru cette fois-ci pour s’opposer aux « cotisations qui vont doubler (28 % au lieu de 14 %) et la retraite d’un tiers diminuer ».

Emmanuel Macron sur le banc des accusés

« Tyran », « roitelet », « cador ». En grève depuis trois semaines, les avocats du Barreau de Nice prennent directement le président de la République à partie. « On connaît les raisons de ta réforme à la con. Tu veux nous imposer une justice au rabais. » Et de reprendre le refrain tous en chœur : « Justice au rabais, He He ».

Les professionnels ne se sont pas arrêtés là. Ce jeudi matin, les représentants des barreaux de Nice et Grasse ont bloqué l’accès au centre administratif des Alpes-Maritimes (Cadam).

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr