Connect with us

media

TV Notes 2019: «Koh-Lanta», «Pékin Express», «DALS»… Quelle sera la compétition de téléréalité de la saison?

Publié

le

A VOS VOTES Formats forts de la télévision, les compétitions de téléréalité rassemblent de nombreux téléspectateurs chaque semaine, prêts à défendre bec et ongle leur programme favori

 

Dans la catégorie « Compétition de téléréalité de la saison », TF1 laisse généralement des miettes aux autres chaînes. L’an dernier, The VoiceDanse avec les stars et Koh-Lanta avaient réuni à elles trois plus de 54 % des votes ; c’est le jeu d’aventure qui avait terminé à la première place des TV Notes 2018 de cette catégorie.

Une saison mitigée pour TF1

Cette saison, la donne sera peut-être différente, notamment avec l’arrivée de Camille Combal à la tête de Danse avec les stars. L’animateur venu de C8 a donné un second souffle au programme dont l’audience baissait d’année en année. Camille Combal a redressé la barre, et a profité d’un casting d’un meilleur niveau que les éditions précédentes. Des éléments qui pourraient faire de DALS la compétition de la saison.

Sur TF1, les marques fortes de la chaîne ont perdu de leur splendeur au fil des ans. The Voice, par exemple, a réalisé la plus mauvaise saison de son histoire en terme d’audiences. La machine semble donc rouillée, tout comme Koh-Lanta qui a égaré des centaines de milliers de téléspectateurs en quelques saisons. Toutefois, ces deux émissions sont bien ancrées dans le cœur des Français, et cela suffira peut-être pour que l’une d’entre elles reparte encore avec le trophée.

L’arrivée de Pékin Express pourrait tout faire basculer

Un programme de TF1 a donc toutes les chances de remporter cette catégorie cette année encore… à moins que le retour d’un programme très populaire sur une autre chaîne conjure le sort ! L’été dernier, M6 a relancé Pékin Express sur son antenne après quatre ans d’absence, une émission très appréciée du public. Les téléspectateurs étaient au rendez-vous il y a un an : 2,8 millions de personnes en moyenne ont regardé la onzième saison du jeu présentée par Stéphane Rotenberg.

Sont également nommées dans la catégorie « Compétition de téléréalité de la saison » : Prodiges (France 2), La Carte aux trésors (France 3), La France a un Incroyable Talent (M6), Le Meilleur pâtissier (M6), Top Chef (M6), et The Mud Day, la course dans la boue (L’Équipe).

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AGRICULTURE

Pas-de-Calais : Les « foulées naturistes de Berck » n’auront pas lieu

Publié

le

NATURISME L’organisation n’avait pas anticipé l’engouement autour de cet événement

 

Jeudi soir, les organisateurs des premières « Foulées naturistes de Berck » ont annoncé l’annulation de cet événement qui devait se dérouler dimanche 22 septembre. L’Association gymnique amicale du Boulonnais à la Somme (Agabs), qui a porté le projet, avance des « raisons administratives ».

La publication annonçant les « Foulées naturistes de Berck » avait été faite sur la page Facebook de l’association Agabs​, fin août. A la base, le nombre de participants avait été fixé à 60 et les volontaires devaient s’inscrire avant le 10 septembre pour participer à ce « footing en commun » de 6 km sur la plage naturiste de Berck.

Un succès inattendu qui cause la perte des « Foulées »

Mais, contre toute attente de la part des organisateurs, l’événement a suscité un engouement spectaculaire. « Nous avons été débordés. Deux jours après l’annonce sur le site de l’Agabs, l’affiche de l’événement avait déjà été vue par plus de 500.000 personnes sur les réseaux sociaux », avait déclaré à 20 Minutes Philippe Lehembre, président des Hauts-de-France naturistes.

Ce qui devait être une course en petit comité a pris une tout autre ampleur nécessitant des démarches particulières : « Le délai imparti pour monter le dossier était court, mais nous pensions y arriver. C’était sans compter sur la lourdeur des autorisations nécessaires à obtenir pour organiser un tel événement », a déploré l’association.

Faute d’avoir obtenu le feu vert de l’administration, l’Agabs a décidé de « reprogrammer la course à la prochaine belle saison ».

Continuez la lecture

Bordeaux

Tourisme à Bordeaux : « Airbnb a généré une nouvelle clientèle, essentiellement des familles »

Publié

le

LOCATIONS Régulièrement pointée du doigt, la plateforme Airbnb ne semble finalement pas venir concurrencer l’hôtellerie classique, dont les taux d’occupation à Bordeaux sont au plus haut

 

« Un été au beau fixe ». Olivier Occelli, directeur de l’office de tourisme de BordeauxMétropole, a dressé ce mercredi un premier bilan de la saison touristique sur la métropole.

« L’hôtellerie est un indicateur important, et cet été les taux d’occupation ont été très satisfaisants, pointe-t-il : nous avons eu 85 % de taux d’occupation en juin, un chiffre en hausse de 3 %, puis 79 % en juillet et 83 % en août. Ce sont de très bons chiffres qui mettent Bordeaux dans le top des villes françaises, hors Paris. Il y a eu des réservations de dernière minute en juin, des réservations de groupe aussi, qui ont boosté la destination Bordeaux. Cela vient corriger un début d’année mitigé en raison de la crise des « gilets jaunes. »

L’hôtellerie « pas forcément adaptée aux familles »

Des chiffres qui font dire que, finalement, la concurrence de la plateforme Airbnb face à l’hôtellerie classique, n’est peut-être pas aussi dramatique que cela. « Effectivement, l’impact d’Airbnb est absorbé, puisque les hôteliers sont toujours en augmentation, analyse Olivier Occelli. Airbnb a plutôt généré une nouvelle clientèle : ce sont des familles essentiellement, pour qui l’hôtellerie n’est pas forcément adaptée parce que deux chambres cela revient cher. On pense que ça a créé de nouveaux créneaux. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas être vigilant par rapport au phénomène. Il ne faut pas qu’Airbnb se développe davantage à Bordeaux, pour ne pas qu’il y ait de dérive. »

En quelques années, environ 7.000 logements dans Bordeaux sont en effet sortis du marché classique, pour se destiner à de la location Airbnb. Pour faire face à cette croissance, la mairie a adopté un dispositif obligeant les propriétaires qui mettent leur logement sur la plateforme de location, à se déclarer. Ils ne peuvent plus louer leur bien plus de 120 jours par an, au-delà ils doivent procéder à un changement de destination du logement, et surtout compenser, en mettant sur le marché une superficie identique, destinée, elle, à de la location classique.

« Environ 2.700 personnes en situation régulière par rapport au dispositif mis en place »

Contacté par 20 Minutes, l’adjoint au tourisme Stephan Delaux précise n’être « jamais intervenu sur la concurrence d’Airbnb face à l’hôtellerie – encore que cela pose des problèmes juridiques et d’équité – parce que la croissance du tourisme à Bordeaux est telle, que nous avons des taux d’occupation effectivement très satisfaisants. La principale raison pour laquelle nous avons pris des dispositions, c’est que cela soustrait quelques milliers d’appartements aux gens qui veulent habiter dans Bordeaux. »

L’élu révèle que le dispositif municipal entré en vigueur en 2018, commence à porter ses fruits. « Aujourd’hui, on recense environ 2.700 personnes qui sont en situation régulière par rapport au dispositif, sur les quelque 7.000 appartements. On a bien progressé sur cet aspect là. Et quasiment un millier d’opérateurs ont résilié face à la réglementation que l’on a mise en place, préférant revenir à de la location classique, ou en faisant autre chose de leur appartement. »

Plusieurs dizaines de procès-verbaux établis

Une brigade consacrée à la surveillance des logements, a aussi été créée. « Elle a adressé plusieurs dizaines de procès-verbaux à l’encontre de propriétaires qui contreviennent aux règles » poursuit l’adjoint. « Le problème, c’est que pour l’instant nous n’avons pas de décision de justice, alors que nous avons transmis ces procès-verbaux. Autant dire qu’on est très en attente par rapport à tout cela. »

Et la municipalité de prévenir qu’elle reste « vigilante » par rapport à la situation sur le marché immobilier.

Continuez la lecture

Bordeaux

Gironde : Un moniteur de sport agressé par un détenu à la prison de Gradignan

Publié

le

FAITS DIVERS Lundi matin, un moniteur de sport a été blessé par un détenu qui l’a frappé en sortant de sa cellule, au centre pénitentiaire de Gradignan, près de Bordeaux…

 

Lundi vers 9h, alors que se tenait une séance de sport au 5e étage du centre pénitentiaire de Gradignan, près de Bordeaux, un des participants s’est rué sur le moniteur en sortant de sa cellule.

Selon le syndicat UFAP UNSa qui relate l’agression dans un communiqué, la victime a reçu un coup de tête au visage et des coups portés à l’aide d’ « armes artisanales ». Le moniteur est blessé à la hanche et ce sont la surveillante de l’étage et des détenus présents à proximité qui lui ont porté secours. Il a été pris en charge par l’équipe médicale.

L’UFAP UNSa Justice demande à la direction locale « la plus grande fermeté à l’encontre de l’agresseur ainsi que son transfert immédiat. »

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr