Connect with us

Buzz

Oui, une banque peut facturer des frais si un compte ou un livret sont inactifs

Publié

le

FAKE OFF Une mère s’est indignée sur les réseaux sociaux après le retrait de 30 euros sur le livret de sa fille, car celui-ci était inactif. La banque explique qu’il s’agit d’une erreur

 

« Laissez l’argent de vos enfants dans leur tirelire, c’est plus sûr ! », s’indigne une mère de famille sur Facebook. La cause de sa colère ? Trente euros débités sur un livret détenu par sa fille âgée de 10 ans, pour inactivité du compte. Après le retrait de cette somme, le solde de ce livret « première épargne » s’élève à près de 148 euros.

Les frais ont été remboursés à la cliente.
Les frais ont été remboursés à la cliente. – Capture d’écran Facebook

Pour preuve, l’internaute a posté une photo du relevé de compte. La mère de famille semble avoir depuis retiré sa photo des réseaux sociaux, mais celle-ci a été reprise par de nombreux pages Facebook, contribuant à l’indignation d’autres internautes. Certains dénoncent une « escroquerie légalisée » voire du « racket légal ».

FAKE OFF

Contacté par 20 Minutes, un représentant du CIC, la banque où se trouve le livret, explique qu’il s’agissait d’une « erreur d’imputation corrigée rapidement ». « Les frais prélevés ont fait l’objet d’une ristourne immédiate car ils n’auraient pas dû être prélevés », ajoute le représentant.

Dans ses conditions générales, le CIC précise que des frais de « tenue de compte », d’un montant de 30 euros, s’appliquent sur les produits d’épargne inactifs depuis plus de cinq ans. Mais la banque n’applique pas ces frais pour les mineurs. Le livret première épargne s’adresse aux enfants de leur naissance à leurs douze ans. Il n’est pas un livret jeune, qui est destiné aux adolescents de 12 à 25 ans.

Selon la banque, le livret est toujours ouvert et la mère « a retiré immédiatement » son message sur Facebook.

Des frais plafonnés

Depuis 2016, les frais bancaires pour tenue de compte inactifs sont plafonnés : ils ne peuvent pas dépasser 30 euros par an, quel que soit l’établissement où se trouve votre argent. Ces frais ne peuvent pas être prélevés sur les livrets A, LDD, LEP, livret jeune et le livret d’épargne-logement.

Un livret d’épargne est dit inactif si, pendant cinq ans, il n’y a eu aucune opération sur le compte et le titulaire du compte ne s’est pas manifesté auprès de la banque où il détient le livret, rappelle la Caisse des dépôts. Ensuite, le livret est bloqué et la banque le tient à disposition du titulaire pendant cinq ans. La banque doit informer le titulaire du compte. Enfin, si le titulaire ne s’est pas manifesté à l’issue de ce délai, les fonds sont transférés à la Caisse des dépôts.

Un site pour retrouver vos fonds

Là, c’est la « dernière chance », souligne un représentant de la Caisse des dépôts auprès de 20 Minutes. Pour retrouver vos fonds, rendez-vous sur le site ciclade de la Caisse des dépôts. Si votre recherche aboutit à un résultat, vous devez ensuite faire une demande de restitution. La Caisse des dépôts examinera la demande et versera l’argent si votre demande est validée. Ne tardez pas : la Caisse des dépôts conserve les fonds pendant vingt ans, ensuite ils sont reversés à l’Etat.

Sont également transférés à la Caisse des dépôts les sommes non réclamées des comptes courants « inactifs » et des autres produits d’épargne (assurance-vie, épargne salariale, livret A…). En 2018, la Caisse a reçu 549,8 millions d’euros des bas de laine des Français, dont 359,6 millions provenant des comptes bancaires (comptes de dépôt, livrets d’épargne, PEA, PEL…) ; 124 millions provenaient des contrats d’assurance-vie et 66,2 millions de l’épargne salariale.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alimentation

Guyane : Un poulet bio importé de métropole et vendu 51 euros provoque la polémique

Publié

le

CONSOMMATION « 20 % des Antillais et 45 % des Guyanais vivent avec moins de 420 euros par mois », rappelle député guyanais sur Twitter

 

Un député de Guyane a relancé ce jeudi la polémique autour du prix de la vie en Outre-mer. Gabriel Serville a tweeté le prix exorbitant d’un poulet fermier bio, importé par avion et vendu 51 euros dans un magasin Système U à Saint-Martin.

« N’avons-nous pas des filières d’élevage aux Antilles, Guyane, pour importer par avion des poulets facturés 51 euros alors que 20 % des Antillais et 45 % des Guyanais vivent avec moins de 420 euros par mois », s’interroge l’élu sur Twitter. Sa publication a été partagée près de 5.000 fois.

Gabriel Serville

@GabrielServille

Vie chère Outre-mer : à gauche un poulet bio @ULesCommercants importé par avion à Saint-Martin en juillet 2018. A droite le même poulet, au même endroit, en janvier 2020. La différence ? + 20%. En 18 mois. C’est 10 fois l’inflation nationale ! On peut en parler ? #pwofitasyon

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

65

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
87 personnes parlent à ce sujet

Le prix du transport et des taxes

« En mars, j’ai écrit à Edouard Philippe pour demander du concret pour lutter contre la vie chère alors que les grandes surfaces se gavent avec des marges jusqu’à 55 % sur les produits de consommation courante aux Antilles Guyane », poursuit le député dans un autre tweet. « Pas de réponse. »

⚜ Succube ⚜@DiayeNina

Il y a intérêt à ce qu’il y ait tout l’or volé à la Guyane ds ce ptain de poulet https://twitter.com/GabrielServille/status/1217789105360244736 

Gabriel Serville

@GabrielServille

Bonjour @ULesCommercants. N’avons nous pas des filières d’élevage aux #Antilles #Guyane pour importer par avion des poulets facturés 51 euros alors que 20% des antillais et 45% des guyanais vivent avec moins de 420 euros par mois ?? #écocide #viechère #pwofitasyon

Voir l'image sur Twitter

11

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de ⚜ Succube ⚜

Selon un porte-parole du supermarché, ce prix est logique. « Il n’y a pas de production locale » de poulets bio, explique-t-il. « Ce poulet, en métropole, est vendu 10,75 euros le kg. […] Quand on l’achemine par voie aérienne, le kg de marchandise coûte 12 euros à transporter. » D’où un prix final de 45 euros le poulet, auquel s’ajoutent « des taxes, des frais de commercialisation et la marge du commerçant », poursuit-il.

Une loi pour favoriser le local jamais appliquée

« Il y a des gens qui viennent à St-Martin, qui veulent trouver des produits bios d’importation et sont prêts à payer ce prix-là », poursuit le porte-parole pour expliquer une telle pratique. « Les clients ont pris cette habitude et nous réclament ces produits. » A Saint-Martin, Système U propose aussi « des poulets à des prix bien inférieurs, transportés par voie maritime et congelés, venant de France. »

Selon Gabriel Serville, une proposition de loi a été votée en 2012 pour obliger les grandes surfaces à réserver une place aux productions locales. Mais elle n’est pas appliquée « faute de décret d’application ». En juillet 2019, l’autorité de la concurrence a indiqué que les prix étaient 12 % plus élevés qu’en métropole et même supérieurs de 19 % (Mayotte) à 38 % (Martinique) pour les seuls produits alimentaires.

Continuez la lecture

Buzz

Que faire à Paris ce mercredi 22 janvier ?

Publié

le

SORTIES Quoi faire ce 22/01/2020 à Paris ? En partenariat avec Toot Sweet, découvrez des bons plans : où sortir, expos, brocantes, apéros et autres expériences !

 

Bada-Bada

Live > Hip hop / RnB – 120, boulevard de Rochechouart, 75018 Paris, France – 18 euros

La nouvelle scène jazz-électro UK fait beaucoup parler d’elle ces dernières années, mais il se passe de très belles choses ici à Paris aussi. Bada-Bada est un combo qui mêle ambiances électroniques planantes, beats hip-hop et Jazz 2.0. Une musique lyrique et organique, qui fait corps avec les machines et percussions, pour mener le spectateur vers la transe, dans un sentiment de liberté et de partage. Défendre une musique libre, sans codes, dépourvue des ancrages consensuels, sont les maitres mots.

PLUS D’INFOS
Photo du single "C'est quoi ton nom ?" de Blankass
Photo du single « C’est quoi ton nom ? » de Blankass – Stéphane Merveille

Blankass

Live > Pop / Rock – 21 rue Yves Toudic, 75010, Paris – 25 euros

Au début des années 90, Guillaume et Johan Ledoux créent BLANKASS, après avoir mis un terme à l’aventure Zéro De Conduite, aventure qui leur avait apporté une collection de souvenirs incroyables, un peu de technique, et surtout, l’envie. Il faut dire que partager la scène avec les Clash, Gun-club, ou U2 quand on a douze ans, ça aide un peu à savoir ce qu’on veut faire dans la vie ! Après plus de 200 concerts dans toutes sortes de lieux, en France, Allemagne, Hollande, Algérie ou au Québec, le premier album, « Blankass », sort en 1996, accompagné du single « La couleur des blés », gros succès radio qui les conduira aux victoires de la musique et qui les fera reprendre la route pour une première tournée de 150 dates !

PLUS D’INFOS

Le chanteur Ismaël Wonder, vêtu d'un habit traditionnel peul
Le chanteur Ismaël Wonder, vêtu d’un habit traditionnel peul – Ismaël Wonder

Les Concerts Très Particuliers invitent : Ismael Wonder Trio

Live > World music – 23 avenue Junot, 75018, Paris – Gratuit

Ismael Wonder Music est un chanteur/compositeur et interprète, d’origines malienne et ivoirienne. Ce chanteur charismatique doté d’une voix pénétrante et inoubliable, sera accompagné par Brani Racic à la guitare et par Narjess Saad aux percussions. Ses compositions chantées en bambara, peule, arabe ou français sont un brassage étonnant des rythmes de ses origines: mandingue, oriental, afrobeat, reggae et de la folk. Sa musique nous embarque pour un long périple riche et emprunt de spiritualité aux confluences de l’Orient et de l’Europe, à l’image de son univers unique, transculturel et métisse. Lorsqu’on lui demande quel est son style musical, il répond: N’ka foli ce qui signifie « c’est ma façon de jouer » en bambara.

PLUS D’INFOS
Le trio français des Arcadian
Le trio français des Arcadian – Universal Music

Arcadian – Marche ou Rêve Tour

Live > Chanson française – 120 boulevard Rochechouart, 75018, Paris – 35 euros

On les avait quittés sur « Les sables émouvants » il y a un an et demi. « Ce mois d’août qui dure toujours », nous trotte encore dans un coin de la tête… Yoann, Florentin et Jérôme ont donné des dizaines de concerts après la sortie de la réédition de leur premier album à succès « ARCADIAN ». 120 au total. « La folie arcadienne » portait bien son nom. Près de deux ans après la parution de leur premier disque (avril 2017, plus de 80 000 exemplaires vendus), le trio revient avec « Marche ou Rêve », nouvel album prévu pour l’automne 2019 et accompagné d’une tournée déjà annoncée. Et ce n’est pas un hasard : « Ce deuxième album a été pensé pour le live » indique Florentin. Une forme de cahier des charges. Une ligne directrice. « On voulait que l’auditeur entende un groupe jouer, qu’il imagine Flo aux percus, Jérôme au piano et moi à la guitare », explique Yoann. Comme un retour aux sources finalement. « A la base, Arcadian est un groupe de scène, on s’est rencontré lors d’une jam session, on a joué dans le métro et dans des bars avant The Voice, on a voulu revenir à nos racines. », souligne Jérôme.

PLUS D’INFOS
Collections des avant-gardes de la Galerie Tretiakov
Collections des avant-gardes de la Galerie Tretiakov – Galerie Tetriakov

Galerie Tretiakov : une collection privée devenue musée national

Culture > Expo – place Georges-Pompidou, Paris – Gratuit

La Galerie Tretiakov : une collection privée devenue musée national Zelfira Tregulova. Entrée libre dans la limite des places disponibles. La Galerie Tretiakov, fondée à Moscou en 1856 par le marchand et collectionneur Pavel Tretiakov, puis nationalisée en 1917, détient l’une des plus importantes collections au monde. Celle-ci couvre l’histoire de l’art russe du XIe siècle jusqu’à aujourd’hui, des icônes aux avant-gardes, du réalisme socialiste à l’art contemporain. Zelfira Tregulova, directrice de la Galerie Tretiakov, historienne de l’art et commissaire d’exposition, reviendra sur l’histoire du musée et présentera le projet de transformation du bâtiment, confié à l’architecte Rem Koolhaas.

PLUS D’INFOS
Anna Events, SullySefil et Sonikem seront les trois invités de la Conférence
Anna Events, SullySefil et Sonikem seront les trois invités de la Conférence – La Place, centre culturel Hiphop

La place de la mode dans la culture Hiphop

Culture > Conférence – 10 passage de La Canopée, Paris – Gratuit

A l’occasion de la Fashion Week parisienne, Blender et La Place vous proposent une conférence autour de la thématique de la place de la mode dans la culture Hiphop. La relation entre la mode et le Hiphop? Comment entreprendre dans la mode Hiphop? La place des médias dans la mode Hiphop? Autant de questions qui seront abordées lors de cette conférence. Les invités ? SullySefil, Rappeur et Entrepreneur : Rappeur aux 600 000 disques vendus au début des années 2000, il est le créateur de la première marque de vêtements hip hop Francaise ROYAL WEAR. Il a depuis lancé de nombreuses marques de mode et son dernier bébé s’appelle: ROCK THE STREET. Anna Events – Présidente de Son Of Sneakers et Fondatrice du Sneakers Summit : Après 10 ans d’expérience dans la communication et l’évènementiel, elle crée l’agence Son Of Sneakers. C’est un projet culturel qui a pour mission de promouvoir la Culture Sneakers et les acteurs qui la compose. À travers des activités majeures; l’événementiel; un média, un collectif d’artistes, et le Sneakers Summit qui est le projet d’envergure portée par l’association. Enfin, Sonikem, Artiste, Fondateur du media Blender Bookmagazine, Photographe et consultant pour de nombreuses marques et créateurs.

PLUS D’INFOS
Oeuvre de l'artiste d'origine sichuanaise Yang Yan
Oeuvre de l’artiste d’origine sichuanaise Yang Yan – Yang Yan

Yang YAN : « Soyons sérieux II »

Culture > Expo – 75005 Paris – Gratuit

« Soyons sérieux II », exposition de peintures de Yang YAN. Vernissage et conférence ce 22 janvier à partir de 18h00, dans l’antichambre de la Mairie du 13e arrondissement de Paris. Yang YAN présentera lors de cette exposition ses dernières créations. Né en 1992 et diplômé de l’École des Beaux-Arts du Sichuan, ce jeune artiste prometteur expose pour la première fois sur le territoire français en octobre 2018. Son travail s’intéresse au dialogue entre les époques et les générations. Ici, dans cette nouvelle série intitulée « Soyons sérieux II », il s’intéresse une fois encore à l’air du temps de maintenant. C’est pour lui l’occasion de confronter notre monde actuel à celui de la Chine impériale, évidemment disparue et fantasmée. Cette mise en scène d’une conflictualité que seule l’art peut générer produit un résultat surprenant, mélange d’humour et de vérité, de tradition et de modernité. À la fin, une seule question – ontologique, évidemment, perdure dans l’esprit de chaque spectateur : Sommes-nous en train de nous perdre dans le flux sans cesse accélérant de la modernité ? Ou plus encore : Quel est le juste rythme de la vie bonne ?

PLUS D’INFOS
Forêt occidentale
Forêt occidentale – Libre de droit

The Big Conf’ : Conférence sur les enjeux énergie/climat

Culture > Conférence – 135, 75018, Paris – Gratuit

Mais au fait, qu’est-ce que c’est l’énergie ? Quels sont les liens entre consommation énergétique et changement climatique ? Comment ne pas dépasser le seuil des 2°C de réchauffement ? The Big Conf’, c’est la conférence portée sur les enjeux énergie/climat, organisée par des non-experts, pour des non-experts ! Elle est portée par l’association Avenir Climatique, dans le but de sensibiliser et former les citoyen.ne.s à ces thématiques. Cet événement organisé au Le Bar commun s’adresse à tout public, n’hésitez pas à le partager ou à venir en famille !

PLUS D’INFOS
Park Yen-jin et Lee Young-jin jouent les amantes adolescentes Hyo-shin et Shi-eun
Park Yen-jin et Lee Young-jin jouent les amantes adolescentes Hyo-shin et Shi-eun – Ad Vitam

Memento Mori – Ciné-club : Les exilés du cinéma coréen

Culture > Projection – 39 boulevard de Strasbourg, 75010, Paris – 5-7 euros

MEMENTO MORI

PLUS D’INFOS
Le trio british des Bada-Bada
Le trio british des Bada-Bada – Les Bada-Bada

La VR à petit prix !

Expériences > Insolite – 49 Boulevard Saint-Michel, 75005 Paris, France – 15-20 euros

La réalité virtuelle (VR pour les intimes) devient accessible à tous. VR & Co casse les codes de la VR dans son petit café cosy et propose des expériences VR en tout genre, adapté à tous, qui vont vous faire changer d’avis sur cette nouvelle technologie qui a révolutionné le monde du jeux vidéo, mais pas que.

Continuez la lecture

Art

« La Llorona » : Comment le cinéma fantastique peut porter un puissant message politique

Publié

le

HORREUR Le réalisateur de « Ixcanul » et « Tremblements » donne une nouvelle signification à une légende douloureuse dans « La Llorona » au cinéma ce mercredi

 

La Llorona revisite la légende de la Dame blanche qui pleure ses enfants qu’elle a tués pour punir l’homme qui l’a trahie. Le cinéaste  Jayro Bustamante transforme cette meurtrière en justicière venue demander des comptes pour le génocide des Indiens mayas au Guatemala.

Le réalisateur de Ixcanul (2015) et Tremblements(2019) s’est inspiré de l’histoire vraie du dictateur guatémaltèque Efraín Ríos Montt condamné pour génocide et crimes de guerre en 2013 puis acquitté pour une question de vice de forme. « Des années de procès ont été jetées à la poubelle en une semaine par les pouvoirs de quelques grandes familles et de l’armée », soupire le cinéaste. La Llorona (littéralement « La Pleureuse ») fait payer le militaire du film pour ses actions en lui faisant vivre un intense cauchemar dans l’immense maison où il est confiné avec sa famille.

Entre chagrin et colère

« Le film a pour ambition de parler à une population qui est totalement dans la négation, qui pense que parler du passé est une perte de temps, et qu’il faut aller de l’avant », insiste Jayro Bustamente dans le dossier de presse. Les pleurs du fantôme se mêlent aux cris de colère et aux chansons révolutionnaires de la foule qui cerne la demeure du général. Le bruit incessant du peuple furieux est particulièrement saisissant quand l’épouse du bourreau et sa fille s’asseyent au bord de leur piscine où flottent des tracts avec des photos des Indiens massacrés.

Des femmes dans la tourmente

Outre une jeune domestique mystérieuse (incarnée par la magnétique Maria Mercedes Coroy, la révélation d’Ixcanul), trois personnages féminins sont envoûtés par la Llorona. L’épouse du général qui a fermé les yeux sur ses agissements les plus écœurants, sa fille qui découvre avec horreur l’étendue de la monstruosité paternelle et sa petite fille innocente sont emportées malgré elles au cœur du récit avec le vieux militaire sombrant dans la folie.

Fantastique et politique

Jayro Bustamante continue de révéler les plaies de son pays avec ce conte où l’intrusion du fantastique est porteuse d’un puissant message politique. « Au Guatemala, les défenseurs des droits de l’homme sont discriminés et La Llorona parle aussi de ça », estime-t-il. Les frissons que cette Pleureuse fait passer dans le dos du spectateur ne l’empêchent pas de ressentir de l’empathie pour celle qui use de ses pouvoirs pour redonner une voix à un peuple qu’on a voulu réduire au silence.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr