Connect with us

Culture

Nouvelle grosse mobilisation de la Manif pour tous à Paris et Bordeaux

Publié

le

« Non aux mères porteuses », « nos ventres ne sont pas des caddies »: …

2048x1536-fit_membres-la-manif-tous-5-octobre-2014-a-paris

«Non aux mères porteuses», «nos ventres ne sont pas des caddies»: les défenseurs de la famille «traditionnelle» se sont une nouvelle fois mobilisés dimanche à Paris et Bordeaux à l’appel de la Manif pour tous, de retour après avoir combattu en vain le mariage homosexuel.

Environ 70.000 personnes selon la police, 500.000 d’après les organisateurs ont défilé dans les rues de la capitale. A Bordeaux, ils étaient 7.500 pour la police, 30.000 selon le collectif.

«Une marée bleu-blanc-rose», pour la Manif pour tous (MPT), alors que près d’un tiers des Français (31%) se retrouvent dans les idées du mouvement, selon un sondage Ifop pour le site Atlantico.

Le cortège, qui s’est ébranlé en début d’après-midi de la Porte Dauphine, s’est dispersé rapidement dans le calme à Montparnasse en début de soirée.

Peu après, de brèves échauffourées sans gravité ont opposé les forces de l’ordre à quelques dizaines de «militants ultranationalistes». Ils ont été bloqués par les policiers qui ont procédé à des contrôles d’identité, selon une source policière. Au total, plus d’un millier de policiers avaient été mobilisés pour assurer la sécurité de la manifestation.

Malgré le froid et le ciel plombé, la Manif pour tous a mobilisé un public hétéroclite: des adultes accompagnés de leurs enfants, des jeunes ou des retraités qui ont battu le pavé en brandissant drapeaux français ou étendards aux couleurs du collectif.

Dans la ligne de mire des manifestants: le coup de rabot annoncé sur les allocations familiales, la procréation médicalement assistée (PMA), et surtout la gestation pour autrui (GPA).

La question d’un recours aux mères porteuses a cristallisé les craintes, malgré les garanties récemment apportées par le Premier ministre, Manuel Valls, qui a assuré qu’elle «est et sera interdite» en France.

«Votre courage à manifester pacifiquement tant de fois depuis deux ans a fait comprendre à monsieur Valls» le danger de la GPA, s’est réjouie Ludovine de la Rochère, présidente de la MPT.

– ‘Marchandisation’ de la famille –

Dans la foule parisienne, un retraité s’est tout de même inquiété d’une «marchandisation» de la famille. «La prochaine étape ce sera des enfants dans les rayons des magasins et on choisira ceux qui nous plaisent», a-t-il lâché.

Pour Thibault, 30 ans, venu tout spécialement des Alpes, recourir à une mère porteuse c’est de «l’industrialisation», de «l’esclavagisme moderne», tandis qu’à Bordeaux, Jean-Baptiste Fayet, l’un des responsables de la MPT, a assuré que des agences de vente d’enfants «viennent faire leur démarchage en France (…) à 300 mètres de l’Assemblée nationale».

Plusieurs élus de l’UMP, dont Laurent Wauquiez, Michèle Alliot-Marie et Hervé Mariton, ont participé à la manifestation parisienne ainsi qu’une délégation du FN avec le vice-président du parti, Louis Aliot, et la députée Marion Maréchal-Le Pen. La benjamine de l’Assemblée nationale a rappelé que Manuel Valls s’était prononcé «en faveur de la GPA» en 2011.

L’ancienne figure de la MPT, Frigide Barjot, a de son côté tenté de se démarquer. Rassemblant une centaine de militants sur le parvis de la gare Montparnasse, à distance des manifestants, elle a regretté que son ancien mouvement «bloque le débat», réitérant son souhait de la mise en place d’une union civile pour les homosexuels.

La mobilisation a sans doute profité de l’annonce cette semaine d’un coup de rabot aux prestations familiales, une décision dont la droite s’est emparée pour attaquer le gouvernement. «On est en train d’étrangler financièrement des familles», a dénoncé le député UMP Laurent Wauquiez. «Nos élus locaux feront le nécessaire pour combler» les manques, a promis pour sa part Marion Maréchal-Le Pen.

Les décomptes laissent apparaître un léger tassement par rapport à la précédente manifestation qui avait rassemblé à Paris et à Lyon 100.000 personnes selon la police, 540.000 selon le collectif.

Pour ne pas laisser la Manif pour tous occuper tout le champ médiatique, quelques centaines de personnes se sont rassemblées dimanche matin à Paris, à l’appel de l’association «All Out», une ONG qui défend les droits de la communauté homosexuelle.

Dans la soirée, une trentaine de militants de la cause homosexuelle se sont par ailleurs rassemblés place Dauphine, à l’appel de l’Inter-LGBT et de l’association féministe FierEs, pour une opération «propreté de Paris» visant à ôter les autocollants et affiches collés sur le parcours de la Manif pour tous, a constaté un journaliste de l’AFP.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Art

La télévision de moins en moins regardée (surtout par les jeunes)

Publié

le

EXODE Le temps passé par les Français devant un écran de télévision a reculé la première partie de l’année

 

Ce n’est pas une révélation, mais la tendance s’accélère. Les Français regardent de moins en moins la télévision, surtout les jeunes. Selon Les Echos, qui citent une étude de Publicis Média comprenant le « live » et le replay sur le poste de télévision, le temps passé devant un écran de télévision a reculé la première partie de l’année.

La durée d’écoute a dégringolé de neuf minutes en un an pour atteindre trois heures et trentes minutes par jour. Une perte record. « L’équivalent en un semestre de la perte en quatre ans », souligne Philippe Nouchi, chez Publicis Media, aux Echos.

Les jeunes devant YouTube et Netflix

La tendance se creuse chez les jeunes de 15-34. Ils ont passé dix-sept minutes de moins devant leur téléviseur en 2019 que l’année précédente à la même période. Et depuis 2008, ils regardent une heure de moins la télé, préférant YouTube, Netflix et les réseaux sociaux. Mais, petit espoir pour les professionnels, il semblerait que la désertion ait été moins rapide à partir du mois de mai.

Malgré ces chiffres, la télévision linéaire reste puissante avec 44 millions de téléspectateurs chaque jour. La mort du petit écran n’a pas (encore) sonné.

Continuez la lecture

Art

MUSIQUE De tout temps la Lune a inspiré les artistes et la musique ne fait pas exception

Publié

le

MUSIQUE De tout temps la Lune a inspiré les artistes et la musique ne fait pas exception

 

Souvenez-vous les comptines de votre enfance. Vous avez réussi à vous en rappeler les titres ? Frère Jacques, d’accord. Il était un petit navire, OK. Un autre ? Au moment où vous lisez ces lignes, nombreux parmi vous auront certainement déjà pensé à Au clair de la Lune. Cette ritournelle du XVIIIe siècle illustre tout à fait ce dont nous allons parler ici : le mariage entre la musique et le satellite naturel de la Terre dure depuis un moment. Et la romance est aussi intense que fertile.

Muse parmi les muses, la Lune a toujours fasciné et la musique, de tous genres et de toutes sonorités, lui rend allégrement hommage. A travers les morceaux, la Lune y prend tour à tour le rôle d’une confidente, d’une présence réconfortante ou de moteur de mélancolie. Car qui dit Lune dit contemplation, nocturne qui plus est. Si vous ajoutez à cela une bonne dose de mystère, vous avez tous les ingrédients nécessaires à la composition de musique. Puisque la viser ne nous fait pas peur, et que c’est notre philosophie (merci Amel Bent), voici une liste non exhaustive d’ œuvres musicales, au clair de la Lune.

Beethoven, Sonate pour piano n°14

Composée entre 1801 et 1802, la Sonate n°14 de Ludwig van Beethoven a tout d’une mélodie de deuil ou de procession mortuaire. Profonde, solennelle voire oppressante, le morceau a pour particularité d’être surnommée Sonate au Clair de Lune. Pourtant, ce n’est pas du fait du compositeur lui-même ; il faudra attendre quelques années après la mort du prodige et l’intervention du poète Ludwig Rellstab pour que ce sobriquet ne soit affublé à l’œuvre. Pour ce dernier, la sonate inspirait une barque, voguant sur un lac sous l’astre lunaire. Et, à son écoute, il faut bien avouer qu’il est facile de comprendre d’où lui est venu un tel sentiment. Mettez le son, fermez les yeux, imaginez le paysage et la douce ondulation des eaux : on s’y croirait presque.

Un siècle plus tard, dans sa Suite bergamasque, le troisième mouvement de Claude Debussy pris lui aussi le nom de Clair de Lune. Ça ne vous dit rien comme ça ? On vous assure que vous l’avez forcément déjà entendu.

Charles Trenet, Le Soleil et la Lune

En France aussi, on s’intéresse au croissant lumineux. En 1939, le grand Charles Trenet chante la rencontre amoureuse dans Le Soleil et la Lune. Il y reprend une mythologie répandue autour de l’astre, celle de sa dualité avec le Soleil. Inséparables l’un de l’autre, les deux ne peuvent pourtant pas jamais se rencontrer. Parabole parfaite pour des amours maudits, chantés avec toute l’espièglerie propre au chanteur français. « Le Soleil a rendez-vous avec la Lune. Mais la Lune n’est pas là et le soleil l’attend. Ici-bas souvent chacun pour sa chacune. Chacun doit en faire autant. » Simple et efficace.

Frank Sinatra, Fly me to the Moon

Comment aborder les inspirations lunaires dans la musique sans passer par le légendaire Fly me to the Moon de Frank Sinatra ? Tube parmi les tubes, le morceau sorti une quinzaine d’années avant le premier pas de Neil Armstrong sur notre satellite naturel laisse la part belle au leader du Rat Pack. Tout au long du morceau, le crooner chante avec une douceur nonchalante sur des airs de jazz si caractéristiques de l’époque. Une chanson d’amour sans grandiloquence superflue, portée par l’interprétation de Sinatra.

On notera aussi qu’elle fut reprise en duo par Julien Clerc et Véronique Sanson en 2003, sous le titre Volons vers la Lune. A vous de juger laquelle vous préférez.

Pink Floyd, Dark Side of the Moon

On touche au chef-d’œuvre. Ici il ne s’agit pas d’une chanson, mais d’un album tout entier. Si la pochette emblématique, le huitième LP des Pink Floyd l’est tout autant. Sorti en mars 1973, Dark Side of the Moon est resté dans le top 200 des albums américains pendant 942 semaines, soit l’équivalent… de 18 ans. Ici, si la référence à la Lune s’arrête au titre de l’album et à sa reprise dans les paroles du titre Brain Damage : « And if your head explodes with dark forebodings too. I’ll see you on the dark side of the Moon. », Rien de très joyeux, comprenez, « on se reverra de l’autre côté. »

Indochine, J’ai demandé à la Lune

Depuis qu’on a commencé à vous lister des chansons, celle-ci vous a probablement traversé l’esprit à un moment ou un autre. Carton absolu en 2002, certifié disque de diamant, J’ai demandé à la Lune d’ Indochine se pose là, quand on parle de morceaux ancrés dans l’inconscient collectif. On y retrouve des éléments que l’on a pu voir sur les morceaux listés précédemment : La dualité Lune/Soleil («J’ai demandé à la Lune, et le Soleil ne le sait pas ») et le côté oreille attentive de l’astre. Sauf que cette fois, ce dernier est personnifié, taquin «et La Lune s’est moquée de moi ») et se révèle mauvais conseiller en amour « J’ai pas l’habitude de m’occuper des cas comme ça »). Pour autant, la chanson aura eu le mérite de relancer la carrière du groupe légendaire, difficilement sorti des années 1980.

NOTRE DOSSIER SUR LA LUNE

Kid Cudi, Man on the Moon : End of Day

En 2009, Kid Cudi, de par son travail avec Kanye West et à l’atmosphère très « cœur à vif » de ses morceaux, aura sans aucun doute changé la face du rap. Exit les clichés sur les grosses voitures et les femmes dénudées à outrance, Scott Mescudi se livre comme peu l’on fait auparavant. Sentiments bruts, paroles écorchées qui abordent des sujets très personnels, il y eut un avant et un après Kid Cudi. Et quoi de mieux pour cristalliser toutes ces émotions ? La Lune, une nouvelle fois. Le premier album du rappeur de Cleveland s’intitule Man on the Moon : End of Day et regorge de références au satellite terrestre, que ce dernier voit comme un moyen de s’isoler, loin du monde.

>> Thomas Pesquet répond à nos questions lunaires et notamment à la chanson qu’il écouterait sur la Lune.

 

 

 

Continuez la lecture

Art

HOMMAGE De nombreuses personnalités ont rendu hommage sur les réseaux sociaux au chanteur Johnny Clegg, décédé ce mardi des suites d’un cancer à l’âge de 66 ans…

Publié

le

HOMMAGE De nombreuses personnalités ont rendu hommage sur les réseaux sociaux au chanteur Johnny Clegg, décédé ce mardi des suites d’un cancer à l’âge de 66 ans…

 

Ce fervent opposant à l’apartheid a révolutionné la musique en mêlant rythmes zoulous et pop occidentale. Johnny Clegg est mort à l’âge de 66 ans des suites d’un cancer du pancréas ce mardi, a annoncé son manager Rodd Quinn sur la chaîne de télévision publique sud-africaine SABC. De Yannick Noah à Hélène Segara en passant par Nagui, les stars qui ont croisé la route du chanteur sud-africain pleurent un artiste immense et modeste.

« C’est l’une des plus grandes émotions de ma vie. Cette nuit où tu as chantéAsimbonanga pour la première fois à Madiba (cette chanson était dédiée à l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela). On était présent avec André Agassi et Boris Becker (deux anciens champions de tennis). Respect à toi pour toujours mon ami ! Tu as fait la différence pour nous tous », a salué Yannick Noah sur Instagram.

De son côté, Nagui est « extrêmement triste d’apprendre le décès de Johnny Clegg » et souligne la « belle générosité » de l’artiste.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

LAAM@LaamOfficial

ADIEU MONSIEUR JOHNNY CLEGG
MERCI 🙏🙏🙏🙏
LE MONDE PERD UN GRAND HOMME 😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢

34

Voir les autres Tweets de LAAM
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Sur Twitter, la chanteuse Lâam estime que le « monde perd un grand homme ».

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

Gérard Louvin

@GLouvin

Un grand Monsieur nous a quitté beaucoup trop tôt ..grand talent et gentillesse #Johnnyclegg

96

Voir les autres Tweets de Gérard Louvin
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Le producteur Gérard Louvin se souvient du « grand talent » de Johnny Clegg et n’oubliera jamais sa « gentillesse ».

« Toute une époque qui s’en va » pour la fille de Renaud

 YouTube ‎@YouTube

Hélène Ségara

@helenesegaraoff

Lorsque j’ai soumis ma reprise à jhonnyclegg pour cette chanson, il m’avait demandé de ne pas oublier de citer les noms d’illustres militants qui combattaient l’appartheid Vídeo [Heléne Segara] Mandela https://youtu.be/FA4Edt-s3c8  via @YouTube #RIPjhonnyclegg 🙏🏻

253

101 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Hélène Ségara rappelle l’engagement de l’artiste contre l’apartheid. « Lorsque j’ai soumis ma reprise à Johnny Clegg pour cette chanson, il m’avait demandé de ne pas oublier de citer les noms d’illustres militants qui combattaient l’apartheid », écrit-elle sur Twitter.

Pour Lolita Séchan, la fille de Renaud, le décès de Johnny Clegg marque « toute une époque qui s’en va ». C’est ce qu’elle a posté en légende de la pochette de l’album Putain de camion dans lequel figure la chanson Jonathan que Renaud avait écrite en hommage à Johnny Clegg.

Dans cette chanson sortie en 1988, le chanteur rendait hommage à l’engagement du Zoulou blanc : « Entre guitare et fusil, Jonathan a bien choisi. Ses chansons sont des pavés. Des brûlots qui donnent des ailes aux marmots. Sa musique a fait rouiller les barbelés et scié bien des barreaux à Soweto, dans le ghetto. Jonathan pourtant ne porte aucun drapeau ». Renaud avait aussi produit l’album One Life de Johnny Clegg, sorti en 2006.

Vidéo intégrée

Min. Nathi Mthethwa

@NathiMthethwaSA

A towering giant has fallen with the passing of legendary Singer-songwriter & Anthropologist Johnny Clegg. Our hearts are sore & as he famously sang in Asimbonanga « oh the sea is cold & the sky is grey » as we contend with the loss of a torchbearer of our struggle for freedom.

3 201

1 470 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

L’Afrique du Sud est en deuil et les hommages se sont multipliés là-bas. Sur Twitter, le ministre sud-africain des Sports, des Arts et de la Culture Nathi Mthethwa écrit : « Notre cœur est plein de douleur. Comme il l’a chanté dans Asimbonanga, « Oh, la mer est froide et le ciel est gris » alors que nous regrettons la perte d’un porte-flambeau de la lutte pour la liberté ».

 YouTube ‎@YouTube

⭐️Yannick Nyanga⭐️

@YannickNyanga

Ses chansons ont bercé mon enfance. Ses messages étaient tellement puissants.
Comme Mandela, il prônait la paix entre les peuples. Toutes mes condoléances au peuple sud-africain 🙏🏾#RIPJohnnyClegg #WhiteZulu #Idol Johnny Clegg-Great Heart https://youtu.be/Oeqnmua-QQ8 

57

Voir les autres Tweets de ⭐️Yannick Nyanga⭐️
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Le rugbyman français Yannick Nyanga se souvient quant à lui du tube Great Heart et adresse ses « condoléances au peuple sud-africain » « Ses chansons ont bercé mon enfance. Ses messages étaient tellement puissants. Comme Mandela, il prônait la paix entre les peuples », ajoute le sportif.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr