Connect with us

Art

MUSIQUE De tout temps la Lune a inspiré les artistes et la musique ne fait pas exception

Publié

le

MUSIQUE De tout temps la Lune a inspiré les artistes et la musique ne fait pas exception

 

Souvenez-vous les comptines de votre enfance. Vous avez réussi à vous en rappeler les titres ? Frère Jacques, d’accord. Il était un petit navire, OK. Un autre ? Au moment où vous lisez ces lignes, nombreux parmi vous auront certainement déjà pensé à Au clair de la Lune. Cette ritournelle du XVIIIe siècle illustre tout à fait ce dont nous allons parler ici : le mariage entre la musique et le satellite naturel de la Terre dure depuis un moment. Et la romance est aussi intense que fertile.

Muse parmi les muses, la Lune a toujours fasciné et la musique, de tous genres et de toutes sonorités, lui rend allégrement hommage. A travers les morceaux, la Lune y prend tour à tour le rôle d’une confidente, d’une présence réconfortante ou de moteur de mélancolie. Car qui dit Lune dit contemplation, nocturne qui plus est. Si vous ajoutez à cela une bonne dose de mystère, vous avez tous les ingrédients nécessaires à la composition de musique. Puisque la viser ne nous fait pas peur, et que c’est notre philosophie (merci Amel Bent), voici une liste non exhaustive d’ œuvres musicales, au clair de la Lune.

Beethoven, Sonate pour piano n°14

Composée entre 1801 et 1802, la Sonate n°14 de Ludwig van Beethoven a tout d’une mélodie de deuil ou de procession mortuaire. Profonde, solennelle voire oppressante, le morceau a pour particularité d’être surnommée Sonate au Clair de Lune. Pourtant, ce n’est pas du fait du compositeur lui-même ; il faudra attendre quelques années après la mort du prodige et l’intervention du poète Ludwig Rellstab pour que ce sobriquet ne soit affublé à l’œuvre. Pour ce dernier, la sonate inspirait une barque, voguant sur un lac sous l’astre lunaire. Et, à son écoute, il faut bien avouer qu’il est facile de comprendre d’où lui est venu un tel sentiment. Mettez le son, fermez les yeux, imaginez le paysage et la douce ondulation des eaux : on s’y croirait presque.

Un siècle plus tard, dans sa Suite bergamasque, le troisième mouvement de Claude Debussy pris lui aussi le nom de Clair de Lune. Ça ne vous dit rien comme ça ? On vous assure que vous l’avez forcément déjà entendu.

Charles Trenet, Le Soleil et la Lune

En France aussi, on s’intéresse au croissant lumineux. En 1939, le grand Charles Trenet chante la rencontre amoureuse dans Le Soleil et la Lune. Il y reprend une mythologie répandue autour de l’astre, celle de sa dualité avec le Soleil. Inséparables l’un de l’autre, les deux ne peuvent pourtant pas jamais se rencontrer. Parabole parfaite pour des amours maudits, chantés avec toute l’espièglerie propre au chanteur français. « Le Soleil a rendez-vous avec la Lune. Mais la Lune n’est pas là et le soleil l’attend. Ici-bas souvent chacun pour sa chacune. Chacun doit en faire autant. » Simple et efficace.

Frank Sinatra, Fly me to the Moon

Comment aborder les inspirations lunaires dans la musique sans passer par le légendaire Fly me to the Moon de Frank Sinatra ? Tube parmi les tubes, le morceau sorti une quinzaine d’années avant le premier pas de Neil Armstrong sur notre satellite naturel laisse la part belle au leader du Rat Pack. Tout au long du morceau, le crooner chante avec une douceur nonchalante sur des airs de jazz si caractéristiques de l’époque. Une chanson d’amour sans grandiloquence superflue, portée par l’interprétation de Sinatra.

On notera aussi qu’elle fut reprise en duo par Julien Clerc et Véronique Sanson en 2003, sous le titre Volons vers la Lune. A vous de juger laquelle vous préférez.

Pink Floyd, Dark Side of the Moon

On touche au chef-d’œuvre. Ici il ne s’agit pas d’une chanson, mais d’un album tout entier. Si la pochette emblématique, le huitième LP des Pink Floyd l’est tout autant. Sorti en mars 1973, Dark Side of the Moon est resté dans le top 200 des albums américains pendant 942 semaines, soit l’équivalent… de 18 ans. Ici, si la référence à la Lune s’arrête au titre de l’album et à sa reprise dans les paroles du titre Brain Damage : « And if your head explodes with dark forebodings too. I’ll see you on the dark side of the Moon. », Rien de très joyeux, comprenez, « on se reverra de l’autre côté. »

Indochine, J’ai demandé à la Lune

Depuis qu’on a commencé à vous lister des chansons, celle-ci vous a probablement traversé l’esprit à un moment ou un autre. Carton absolu en 2002, certifié disque de diamant, J’ai demandé à la Lune d’ Indochine se pose là, quand on parle de morceaux ancrés dans l’inconscient collectif. On y retrouve des éléments que l’on a pu voir sur les morceaux listés précédemment : La dualité Lune/Soleil («J’ai demandé à la Lune, et le Soleil ne le sait pas ») et le côté oreille attentive de l’astre. Sauf que cette fois, ce dernier est personnifié, taquin «et La Lune s’est moquée de moi ») et se révèle mauvais conseiller en amour « J’ai pas l’habitude de m’occuper des cas comme ça »). Pour autant, la chanson aura eu le mérite de relancer la carrière du groupe légendaire, difficilement sorti des années 1980.

NOTRE DOSSIER SUR LA LUNE

Kid Cudi, Man on the Moon : End of Day

En 2009, Kid Cudi, de par son travail avec Kanye West et à l’atmosphère très « cœur à vif » de ses morceaux, aura sans aucun doute changé la face du rap. Exit les clichés sur les grosses voitures et les femmes dénudées à outrance, Scott Mescudi se livre comme peu l’on fait auparavant. Sentiments bruts, paroles écorchées qui abordent des sujets très personnels, il y eut un avant et un après Kid Cudi. Et quoi de mieux pour cristalliser toutes ces émotions ? La Lune, une nouvelle fois. Le premier album du rappeur de Cleveland s’intitule Man on the Moon : End of Day et regorge de références au satellite terrestre, que ce dernier voit comme un moyen de s’isoler, loin du monde.

>> Thomas Pesquet répond à nos questions lunaires et notamment à la chanson qu’il écouterait sur la Lune.

 

 

 

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Art

« Star Wars » : L’un des prochains films réalisé par une femme?

Publié

le

MYSTERE Un « Star Wars » dirigé par une femme ? « Oh absolument, sans aucun doute » répond Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm, interrogée par un journaliste de la BBC

 

La présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, n’a pas lâché une mais deux bonnes nouvelles, sur le tapis rouge des Bafta awards, la cérémonie de la British Academy of Film and Television Arts. Après avoir confirmé une suite à Indiana Jones, l’heureuse élue pour le BAFTA d’Honneur a conforté les fans qui souhaitent voir une femme réalisatrice d’un des prochains Star Wars. « Alors un film [un Star Wars] pourrait être dirigé par une femme ? » lui demande un journaliste de la BBC. « Oh absolument, sans aucun doute » répond-t-elle sans donner plus de détails, dans un grand sourire.

« Nous avons déjà des réalisatrices qui travaillent sur Star Wars » a ajouté Kathleen Kennedy. Et de citer Deborah Chow, qui travaille sur la mini-série sur Obi-Wan Kenobi, avec l’acteur Erwan McGregor.

Parmi les femmes qui ont travaillé sur le dernier Star Wars, L’Ascension de Skywalker, on peut citer Victoria Mahoney. Elle était la réalisatrice au sein de la seconde équipe, une équipe de tournage additionnelle à l’équipe principale.

Continuez la lecture

Art

Que faire à Paris ce mercredi 5 février ?

Publié

le

SORTIES Quoi faire ce 05/02/2020 à Paris ? En partenariat avec Toot Sweet, découvrez des bons plans : où sortir, expos, brocantes, apéros et autres expériences !

 

Quiz / Blind Test / Karaoké / Mini-conf’ : DC Comics

Soirées > Afterwork – 17 Rue du Cygne, 75001 Paris, France – Gratuit

A l’occasion de la sortie de Birds Of Prey et de La Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, le Reset Bar part sur son tout premier quiz comics de l’année : DC Comics, où les femmes de la franchise seront grandement mises à l’honneur ! En bonus lors de cette soirée : une conférence sur les comics pour ceux souhaitant démarrer leur lecture mais ne sachant pas par où commencer. Le tout animé par Mathieu Solans – Comédien aka XEI !

PLUS D’INFOS
La chanteuse Elia dans le clip de son morceau
La chanteuse Elia dans le clip de son morceau – UMG

Elia

Live > Pop / Rock – 14 rue Abel, 75012, Paris – 11 euros

Elia, c’est abord une une voix. Son timbre dense et expressif incarne une écriture authentique , héritière d’une poésie de la ville et de ses correspondances. Dans le dénuement d’un piano-voix comme la force de rythmes vibrantes, Elia frappe par son élégance.

PLUS D’INFOS
Rapporteur d’images, 2019, vidéo, 34 min 04'
Rapporteur d’images, 2019, vidéo, 34 min 04′ – Andreas Langfeld, Agence France-Presse

Le Mensuel #2 | Retour à Calais – Le peuple des images

Culture > Conférence – undefined – Gratuit

Avec : Claire Chevrier, Florian Ebner, Bruno Serralongue, Mathilde Serrell, Philippe Azoury et Gilles Clément. Lancé en janvier 2020, le Mensuel est la toute nouvelle revue parlée du Centre Pompidou, consacrée chaque mois à l’actualité des disciplines artistiques et à leur rencontre avec les enjeux du présent. Dans cette deuxième séance, le Mensuel s’installera au croisement du festival Hors-Pistes et de l’exposition « Calais : Témoigner de la jungle » pour poser une question : comment penser ensemble les multiples manières dont, aujourd’hui, la situation des personnes migrantes est portée à l’image ? Quelle coexistence, quels échos ou quelles rivalités s’installent entre le regard des artistes, celui des photo-reporters et des agences de presse, voire celui des réfugiés et des habitants ? Du cinéma à l’art contemporain, comment trouver un juste regard pour donner à voir la condition de celles et ceux qui fuient, passent, s’arrêtent et tâchent de repartir ?

PLUS D’INFOS
Le rappeur originaire de Washington, Wale
Le rappeur originaire de Washington, Wale – Prince Williams / Wireimage

Wale

Live > Hip hop / RnB – 19-21 rue Boyer, Paris – 26 euros

Auto-proclamé ‘Ambassadeur du Rap de la Capitale’, Wale (à prononcer ‘wah-lay’) a réussi à se hisser du rang de sensation locale au statut de rappeur international en un peu plus d’une décennie. Deux ans après son dernier album Shine, le MC de DC revient en octobre dernier avec un nouvel opus ‘Wow… That’s Crazy’. Une collection de quinze morceaux où, accompagné de nombreux guests (6LACK, Bryson Tiller, SZA, Kelly Price, Ari Lennox…), il aborde quelques-uns de ses thèmes de prédilections, la santé mentale dans le star-system, ses relations amoureuses… le tout sur des prod toujours riches et léchées.

PLUS D’INFOS
Visuel officiel du festival musical Bagarre Générale
Visuel officiel du festival musical Bagarre Générale – Emma Baëza

Bagarre Générale

Soirées > Afterwork – 8 Passage Josset, 75011 Paris, France – Gratuit

La première semaine de février, c’est baston au Motel. Que des groupes qui font peur à voir mais qui donnent beaucoup d’amour une fois sur place. Du punk-rock à de la pop acidulée, diverses sonorités pour une promesse: ça va déboîter les hanches des danseurs les plus rodés !

Continuez la lecture

Art

VIDEO. Ashley Graham présente son fils… Ariana Grande bat encore un record…

Publié

le

FIL DES STARS Toute l’actualité people est dans « 20 Minutes »

 

4 février 2020

Ariana Grande bat encore un record

Nouveau record pour Ariana Grande : la chanteuse est la première artiste féminine à dépasser les 3,5 milliards de streams sur Spotify.

chart data@chartdata

.@ArianaGrande becomes the first female artist to have three albums with over 3.5 billion streams in Spotify history (My Everything, Dangerous Woman and thank u, next).

6 339

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
1 258 personnes parlent à ce sujet

« Ariana Grande devient la première femme à avoir trois albums avec plus de 3,5 milliards de streams sur Spotify (My EverythingDangerous Womanthank u, next) », a noté Chart Data sur Twitter.

Le ciel semble donc enfin s’éclaircir pour Ariana Grande, après des années mouvementées qui l’ont vue subir un attentat lors de son concert à Manchester, puis la mort de son ex, Mac Miller.

Ashley Graham présente son fils

Kim Kardashian révèle n’avoir jamais utilisé sa piscine

Avoir une piscine, n’est-ce pas le rêve de tout un chacun ? Eh bien il semble que ce ne soit pas celui de Kim Kardashian, qui a pourtant une sublime piscine mais n’y a jamais trempé un orteil dedans. Au cours d’une visite de sa maison pour le magazine Architectural Digest, elle a déclaré qu’elle ne l’a « jamais utilisée ». Une réponse qui semble avoir totalement stupéfait son mari, Kanye West.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr