Connect with us

Sports

Mondiaux: «Je ne devrais pas avoir à subir ces insultes», Sun Yang en a marre des polémiques

Publié

le

NATATION Le nageur chinois, au coeur d’une étrange histoire de contrôle antidopage, est l’objet de protestations de la part d’autres nageurs

 

Sun Yang contre-attaque. Alors que plusieurs nageurs ont manifesté leur mécontentement de le voir nager – et gagner -, le Chinois s’est longuement exprimé vendredi après le relais 4×200 m messieurs vendredi, sa dernière course de ces Mondiaux de Gwangju.

«Je ne devrais pas avoir à subir ce genre d’insultes, a déploré le nageur chinois, triple champion olympique et désormais onze fois champion du monde. Je n’ai rien à prouver. Je sais juste que je ne mérite pas d’être insulté de cette façon. Mais il y a des millions d’athlètes dans le monde, et si quelques-uns veulent me lancer des insultes, je peux faire avec.»

20 Minutes Sport@20minutesSport

VIDEO. Sun Yang s’énerve contre Scott, qui refuse lui aussi de le saluer via @20minutesSport http://bit.ly/30Qr60e 

VIDEO. Sun Yang s’énerve contre Scott, qui refuse lui aussi de le saluer

La fronde s’organise contre la présence du nageur chinois, au coeur d’une polémique concernant un contrôle anti-dopage

20minutes.fr

1

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de 20 Minutes Sport

Cette semaine, l’Australien Mack Horton (après le 400m) et le Britannique Duncan Scott(après le 200m) ont refusé de le saluer et de partager le podium avec lui, à cause des soupçons de dopage qui l’entourent. «Ça ne sert à rien de leur répondre, ça n’a aucune importance pour moi. La Fina [Fédération internationale de natation] a clairement établi que je n’avais commis aucune violation à la réglementation antidopage», a-t-il insisté.

«Je me bats pour moi et pour tous les athlètes»

La présence aux Mondiaux 2019 de Sun, au coeur d’une étrange affaire de contrôle antidopage remontant à septembre dernier, au cours duquel il lui est reproché d’avoir cassé à coup de marteau un échantillon de sang, mais non sanctionné par la Fina, pour vice de forme, irrite beaucoup de nageurs.

«Ce que je fais, c’est protéger les droits et les intérêts de tous les athlètes, a affirmé Sun. Imaginez si des contrôleurs sans les bons documents viennent chez vous vous prélever du sang et de l’urine. S’ils faisaient un faux rapport, alors je n’aurais aucune possibilité d’argumenter. Chaque mot que j’ai dit est vrai et j’ai tout pour le prouver. Je me bats pour moi et pour tous les athlètes.»

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bordeaux

VIDEO. Bordeaux: Les joueurs de l’UBB vont directement à la bodega du stade pour fêter leur nouvelle victoire

Publié

le

RUGBY Ils sont coleaders du Top 14 avec Lyon après quatre journées

 

Ils l’avaient bien mérité ! Les joueurs de l’Union Bordeaux-Bègles ont fêté comme il se doit leur excellent début de saison avec quatre victoires en quatre matchs. Alors après la dernière contre le Stade Français (52-3), ils sont allés directement à la bodega du stade Chaban-Delmas sans passer par les vestiaires et la douche !

Au milieu des supporters, les joueurs de Christophe Urios ont pris une bonne bière tout ça en chantant et en dansant. Un moment de joie partagé par le club lors d’une story Instagram mais aussi par des nombreux joueurs présents sur place.

Clement Carpentier@clementcarpet

🏉Christophe Urios qui envoie ou en tout cas laisse ses joueurs filer à la bodega pour boire une bonne bière 🍻 (ou deux ou trois ou…) pour fêter les 4 victoires en 4 matchs. Lui il a tout compris au management des hommes 👌🏻😂😁 via @UBBrugby #Bordeaux #UBB

Voir l'image sur Twitter

120

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
24 personnes parlent à ce sujet

« Pourvu que ça dure »

Il faut dire que c’est la première fois depuis le retour du club en Top 14 en 2011 que l’UBB réussit un tel début de saison. Face aux Parisiens, les Bordelais ont encore régalé avec sept essais. Avec cette deuxième victoire bonifiée, ils sont coleaders du championnat avec Lyon avec 18 points au compteur : « C’est une belle soirée, cela s’est bien passé, c’est un pur bonheur. Tout le monde prend beaucoup de plaisir. Pourvu que ça dure. Chapeau aux joueurs, c’est la classe », savourait Christophe Urios.

Après ces quelques bières à la bodega, les joueurs de l’Union vont également pouvoir profiter de quelques jours de vacances puisque c’est l’heure de la trêve internationale avec le début de la Coupe du Monde. Ils retrouveront le Top 14 le 29 septembre prochain à Montpellier avant un autre déplacement à Lyon avant la réception de Clermont. Un programme chargé mais le manager bordelais le promet, son équipe en a encore sous le pied :

« Je mets mention très bien sûr ce premier bloc, mais on aurait pu faire un peu mieux. On est à 80 %, on a une grande marge de progression. »

Continuez la lecture

Bordeaux

Ligue Magnus: Les Boxers de Bordeaux «en voie de redressement» sur le plan financier veulent «aller chercher un titre»

Publié

le

HOCKEY SUR GLACE En grande difficulté financière il y a un an, le club va beaucoup mieux aujourd’hui au moment de reprendre la Ligue Magnus

 

Détendu, Thierry Parienty a retrouvé le sourire. Son club de toujours, les Boxers de Bordeaux, va en effet beaucoup mieux. Au bord du précipice financièrement il y a un an et encore pénalisé de trois points cette saison avant le début de la Ligue Magnus ce vendredi (20h30) à Gap, l’état du patient bordelais s’améliore de jour en jour comme ses comptes.

Au terme de gros efforts, le club se dirige vers un retour à l’équilibre même s’il n’est pas encore guéri totalement. Pour 20 Minutes, le président des Boxers revient sur ces derniers mois compliqués mais aussi sur l’évolution du hockey à Bordeaux, la patinoire Mériadeck, la nouvelle équipe…

Comment vont les Boxers de Bordeaux ?

L’état du club est bien meilleur qu’il y a un an. On a fait 80 % du chemin aujourd’hui par rapport aux objectifs fixés par les instances. Le club n’est pas encore totalement sain mais il est en voie de redressement.

Comment le club s’est retrouvé dans cette situation ?

C’est tout simple, il y a deux ans, on a trop dépensé et dans le même temps, les rentrées d’argent ont baissé. A la fin, ça a donné un gros trou. Il a fallu faire de gros efforts, prendre des décisions fortes mais c’était une obligation ! Il fallait passer par ce plan drastique et je remercie encore tout le monde d’avoir joué le jeu.

Les Boxers de Bordeaux version 2019/2020
Les Boxers de Bordeaux version 2019/2020 – Boxers de Bordeaux

A l’instant T, où en êtes-vous ?

Nous avons un budget de 2 millions d’euros. Les actionnaires ont remis 500.000 euros dans le club. On continue de développer les Boxers mais en misant plus sur les jeunes et la proximité avec les supporters avec une nouvelle application par exemple. On reste la deuxième plus grosse affluence de Ligue Magnus (2.600 spectateurs de moyenne) et à Bordeaux, la troisième derrière le football et le rugby.

Justement, c’est facile d’exister face à la concurrence ?

Pour moi, ce n’est pas du tout un problème. On s’entend bien avec tout le monde. Plus il y aura de sport de haut niveau à Bordeaux, plus il y aura de monde dans les stades ou les salles !

Depuis un an, vous avez enfin la patinoire Mériadeck pour vous…

C’est un vrai changement. Il y a eu en plus des investissements avec de nouveaux vestiaires et salons VIP, l’installation d’un écran géant quatre faces. Cette saison, il y a de nouveaux plexiglas pour protéger les spectateurs et dans quelque temps, il y aura aussi une boutique. La qualité de la glace [entraîneurs et joueurs s’en plaignent régulièrement] ? Sans concert, elle est forcément meilleure qu’avant. On y travaille tous les jours.

Autre changement important lors de cette intersaison, le coach…

Philippe Bozon est parti pour s’occuper à 100 % de l’équipe de France. On le savait, ce n’était pas viable pour la Fédération de continuer comme ça. Olivier Dimet était notre premier choix pour le remplacer car il est francophone, formateur et surtout il a eu des résultats (avec Anglet). C’est un mariage intéressant.

Olivier Dimet, le nouvel entraîneur des Boxers.
Olivier Dimet, le nouvel entraîneur des Boxers. – Boxers de Bordeaux

L’effectif a également été fortement renouvelé…

Oui à 50 % pour deux raisons. La première est financière bien sûr et la deuxième, c’est l’arrivée d’un nouvel entraîneur. On n’a pas de regret sur les joueurs qui sont partis. On a voulu construire un groupe homogène en termes de talent mais aussi de salaire. Il n’y a pas de disparité.

Malgré les trois points de pénalité, l’objectif reste les play-offs ?

Déjà, c’est mieux que les neuf points de la saison dernière. Ça reste embêtant mais on va dire que c’est le cadeau empoisonné du président du début de saison. L’objectif est évidemment de se qualifier pour les play-offs. On aimerait aussi aller chercher un titre. Pour l’instant, c’est notre seul regret depuis notre remontée il y a quatre ans. On va jouer les coupes à fond comme chaque saison. N’oublions pas que pour un hockeyeur, jouer à l’AccorHotels Arena de Bercy reste le Graal.

Pensez-vous qu’il sera possible un jour de concurrencer Rouen et Grenoble ?

Je ne pense pas. Ils ont des budgets autour de 3,5 millions d’euros, c’est énorme. De toute manière, ce n’est pas notre objectif. On veut avant tout pérenniser le club et tenter de gagner un titre !

Boxers de Bordeaux

@BoxersBordeaux

📅 Le calendrier de la saison 2019-2020 de @LigueMagnus est officiellement sorti !
👀 Téléchargez et imprimez notre calendrier pour ne rien manquer !
Plus d’infos sur notre site ➡️ https://www.hockey-boxers-de-bordeaux.fr/news/calendrier-synerglace-ligue-magnus-2019-2020/ #SLMhockey

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

12

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de Boxers de Bordeaux
Continuez la lecture

Bordeaux

Girondins de Bordeaux: Pourquoi M6 a écrit aux nouveaux propriétaires américains?

Publié

le

FOOTBALL Cette lettre envoyée le 1er août par l’ancien actionnaire majoritaire n’est pas anodine

 

Elle est arrivée dans la boîte aux lettres des Girondins de Bordeaux le 1er août dernier. Ecrite en anglais par Nicolas de Tavernost, la missive s’adresse aux nouveaux propriétaires du club, les fonds d’investissement américains, GACP et King Street. Dans cette lettre – partiellement révélé par Sud Ouest – le président du directoire de M6, ancien actionnaire majoritaire des Marine et Blanc, rappelle ses successeurs à leurs engagements financiers pris lors du rachat, il y a un an.

NDT y revient notamment sur la promesse de Joe DaGrosa, copropriétaire du club, d’investir 80 millions d’euros dans les deux ans suivant la vente. Cette lettre reste tout de même très surprenante : De quoi vient se mêler M6 alors que la chaîne n’a plus rien à voir avec les Girondins de Bordeaux ? Trois raisons peuvent être avancées…

  • Parce que Nicolas de Tavernost reste un fidèle supporter du club

La première de ces raisons est avant tout personnelle. Comme il le confiait à 20 Minutes lors de son départ, NDT est profondément attaché aux Girondins : « C’est un vrai pincement au cœur car nous avons vécu des moments inoubliables pendant ces 19 années, une aventure humaine et sportive exceptionnelle. » Alors comme une bonne partie des supporters bordelais, aujourd’hui, il s’inquiète de l’évolution du club, se pose des questions sur les nouveaux propriétaires…

20minutesbordeaux@20minutesbord

Girondins de Bordeaux : Nicolas de Tavernost quitte le club avec «un vrai pincement au cœur» http://dlvr.it/QqbY6X  via @20minutesBord

Voir l'image sur Twitter

1

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de 20minutesbordeaux

Pourquoi investissent-ils si peu sur le marché des transferts (13 millions d’euros jusqu’à maintenant) ? Ont-ils vraiment les moyens de leurs ambitions ? Où est l’argent promis ? Et il s’étonne également de l’immobilisme de certains selon un proche : « Il se demande pourquoi il est le seul à réagir. Pourquoi la mairie et Bordeaux Métropole ne bougent toujours pas d’un iota malgré les inquiétudes. »

  • Parce que M6 répond d’une certaine manière aux critiques

La deuxième est une question d’image. Même si le clan de Tavernost affirme ne pas être à l’origine de cette fuite dans la presse et que « ça reste un courrier privé que nous n’avons pas à communiquer », elle permet à M6 de répondre aux critiques. Et notamment aux supporters qui affirment que le club a été vendu à n’importe qui par la chaîne de télévision et qu’elle est partie avec la caisse.

20 Minutes

@20Minutes

Girondins de Bordeaux: Les coulisses d’une vente vraiment pas comme les autres http://bit.ly/2JGqx1G 

Voir l'image sur Twitter

5

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de 20 Minutes

En effet, c’est une manière de dire à tout le monde : « On a été sérieux. Les repreneurs nous avaient promis monts et merveilles, ce n’est pas de notre faute s’ils n’investissent pas. On n’y est pour rien. »

« Cette lettre n’est pas là pour les vexer, pour les attaquer ou même juger leurs décisions. Cette une lettre pleine de courtoisie. Mais, c’est un devoir de responsabilité de notre part de les rappeler à leurs engagements. Dans l’acte de vente, il y a bien écrit 80 millions d’euros pour le sportif », glisse à 20 Minutes un dirigeant de M6.

  • Parce que c’est le seul moyen de mettre un peu la pression

La troisième raison se situe peut-être sur le terrain juridique. En effet, si des rumeurs parlent de possibles pénalités pour les repreneurs en cas de non-respect des engagements, c’est impossible selon nos informations. « A partir du moment où le contrat a été exécuté, c’est extrêmement difficile de revenir dessus. C’est peut-être d’ailleurs la seule faute de M6, de ne pas avoir blindé le contrat », explique un avocat spécialisé en droit du sport.

Cette lettre est donc un peu le seul moyen de pression pour M6 avant peut-être un jour une prise de parole en public. Pour l’instant, ce n’est pas du tout à l’ordre du jour. GACP et King Street ont en effet encore un an pour respecter leurs engagements. Le rendez-vous est pris. Et on peut déjà les prévenir, M6 les attendra au coin du bois si…

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr