Connect with us

Buzz

Marne : Elle mise 50 centimes au casino et gagne 95.000 euros, un record pour l’établissement

Publié

le

COUP DE CHANCE Cette habitante d’Epernay qui souhaite rester anonyme a reçu les félicitations des autres joueurs et s’est vu offrir le champagne par la direction de l’établissement

 

Une habituée du casino du Lac du Der à Giffaumont-Champaubert (Marne) a remporté samed le jackpot d’une machine à sous : 95.251 euros. Il s’agit de la plus importante somme jamais remportée par un joueur dans l’établissement.

Et la chanceuse avait simplement misé… une pièce de 50 centimes, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne. Cette habitante d’Epernay (Marne) n’a pas souhaité donner son nom. Elle est finalement rentrée chez elle avec 82.201 euros, une fois la déduction de la CSG effectuée.

« C’est une chose extraordinaire dans l’histoire d’un casino »

« Je pense qu’elle est allée fêter ça avec ses proches, sans savoir ce qu’elle allait faire de cet argent », a expliqué le directeur du casino, interrogé par France Bleu. Le précédent record de gains de ce casino datait de 2015, année où un lot de 27.100 euros était tombé. Depuis, personne n’avait remporté le jackpot, qui avait donc augmenté au fil des jours pour atteindre une somme record.

Lorsque la Marnaise a remporté le jackpot, elle a reçu les félicitations des autres joueurs et s’est vue offrir du champagne par la direction. « Il lui a fallu quelques secondes avant de prendre conscience de ce qu’il se passait, elle était évidemment très contente, raconte le directeur de l’établissement. C’est une chose extraordinaire qui se passe dans l’histoire d’un casino, ça n’arrive pas tous les jours. »

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bordeaux

Canada : Un gâteau servi lors d’une fête d’école contenait du cannabis

Publié

le

INGRÉDIENT MYSTÈRE L’école invite les personnes qui auraient consommé du gâteau à consulter un médecin en cas de doute

 

Un « space cake » servi à des enfants ? La police de Nouvelle-Ecosse (Canada) a ouvert une enquête pour comprendre comment du cannabis s’était retrouvé dans un gâteau servi lors d’une fête d’école ce vendredi.

Ce « gâteau à la mélasse suspecté de contenir du THC » aurait provoqué des malaises chez plusieurs adultes et enfants, selon un communiqué de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC). Les faits sont survenus à Eskasoni, au nord-est de la province.

Jeter les restes du gâteau

« Parmi les individus qui se sont rendus à l’hôpital, certains sont testés positifs au THC », ajoute la GRC. Selon la chaîne CBC, la mère d’une fillette de 8 ans est tombée des nues quand l’hôpital lui a annoncé que sa fille, prise d’un malaise, avait ingéré ce principe actif du cannabis.

Le gâteau a été fourni par un traiteur. La police cherche à déterminer s’il s’agit d’une erreur ou d’un acte volontaire. Sur Facebook, l’école concernée a invité les participants de la fête à voir un médecin si nécessaire et à jeter toute nourriture qu’ils auraient pu rapporter chez eux. La consommation du cannabis est légale au Canada depuis octobre 2018, mais l’âge minimal pour s’en procurer est fixé à 18 ans, et 21 ans au Québec.

Continuez la lecture

Art

« Star Wars » : L’un des prochains films réalisé par une femme?

Publié

le

MYSTERE Un « Star Wars » dirigé par une femme ? « Oh absolument, sans aucun doute » répond Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm, interrogée par un journaliste de la BBC

 

La présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, n’a pas lâché une mais deux bonnes nouvelles, sur le tapis rouge des Bafta awards, la cérémonie de la British Academy of Film and Television Arts. Après avoir confirmé une suite à Indiana Jones, l’heureuse élue pour le BAFTA d’Honneur a conforté les fans qui souhaitent voir une femme réalisatrice d’un des prochains Star Wars. « Alors un film [un Star Wars] pourrait être dirigé par une femme ? » lui demande un journaliste de la BBC. « Oh absolument, sans aucun doute » répond-t-elle sans donner plus de détails, dans un grand sourire.

« Nous avons déjà des réalisatrices qui travaillent sur Star Wars » a ajouté Kathleen Kennedy. Et de citer Deborah Chow, qui travaille sur la mini-série sur Obi-Wan Kenobi, avec l’acteur Erwan McGregor.

Parmi les femmes qui ont travaillé sur le dernier Star Wars, L’Ascension de Skywalker, on peut citer Victoria Mahoney. Elle était la réalisatrice au sein de la seconde équipe, une équipe de tournage additionnelle à l’équipe principale.

Continuez la lecture

Art

Que faire à Paris ce mercredi 5 février ?

Publié

le

SORTIES Quoi faire ce 05/02/2020 à Paris ? En partenariat avec Toot Sweet, découvrez des bons plans : où sortir, expos, brocantes, apéros et autres expériences !

 

Quiz / Blind Test / Karaoké / Mini-conf’ : DC Comics

Soirées > Afterwork – 17 Rue du Cygne, 75001 Paris, France – Gratuit

A l’occasion de la sortie de Birds Of Prey et de La Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, le Reset Bar part sur son tout premier quiz comics de l’année : DC Comics, où les femmes de la franchise seront grandement mises à l’honneur ! En bonus lors de cette soirée : une conférence sur les comics pour ceux souhaitant démarrer leur lecture mais ne sachant pas par où commencer. Le tout animé par Mathieu Solans – Comédien aka XEI !

PLUS D’INFOS
La chanteuse Elia dans le clip de son morceau
La chanteuse Elia dans le clip de son morceau – UMG

Elia

Live > Pop / Rock – 14 rue Abel, 75012, Paris – 11 euros

Elia, c’est abord une une voix. Son timbre dense et expressif incarne une écriture authentique , héritière d’une poésie de la ville et de ses correspondances. Dans le dénuement d’un piano-voix comme la force de rythmes vibrantes, Elia frappe par son élégance.

PLUS D’INFOS
Rapporteur d’images, 2019, vidéo, 34 min 04'
Rapporteur d’images, 2019, vidéo, 34 min 04′ – Andreas Langfeld, Agence France-Presse

Le Mensuel #2 | Retour à Calais – Le peuple des images

Culture > Conférence – undefined – Gratuit

Avec : Claire Chevrier, Florian Ebner, Bruno Serralongue, Mathilde Serrell, Philippe Azoury et Gilles Clément. Lancé en janvier 2020, le Mensuel est la toute nouvelle revue parlée du Centre Pompidou, consacrée chaque mois à l’actualité des disciplines artistiques et à leur rencontre avec les enjeux du présent. Dans cette deuxième séance, le Mensuel s’installera au croisement du festival Hors-Pistes et de l’exposition « Calais : Témoigner de la jungle » pour poser une question : comment penser ensemble les multiples manières dont, aujourd’hui, la situation des personnes migrantes est portée à l’image ? Quelle coexistence, quels échos ou quelles rivalités s’installent entre le regard des artistes, celui des photo-reporters et des agences de presse, voire celui des réfugiés et des habitants ? Du cinéma à l’art contemporain, comment trouver un juste regard pour donner à voir la condition de celles et ceux qui fuient, passent, s’arrêtent et tâchent de repartir ?

PLUS D’INFOS
Le rappeur originaire de Washington, Wale
Le rappeur originaire de Washington, Wale – Prince Williams / Wireimage

Wale

Live > Hip hop / RnB – 19-21 rue Boyer, Paris – 26 euros

Auto-proclamé ‘Ambassadeur du Rap de la Capitale’, Wale (à prononcer ‘wah-lay’) a réussi à se hisser du rang de sensation locale au statut de rappeur international en un peu plus d’une décennie. Deux ans après son dernier album Shine, le MC de DC revient en octobre dernier avec un nouvel opus ‘Wow… That’s Crazy’. Une collection de quinze morceaux où, accompagné de nombreux guests (6LACK, Bryson Tiller, SZA, Kelly Price, Ari Lennox…), il aborde quelques-uns de ses thèmes de prédilections, la santé mentale dans le star-system, ses relations amoureuses… le tout sur des prod toujours riches et léchées.

PLUS D’INFOS
Visuel officiel du festival musical Bagarre Générale
Visuel officiel du festival musical Bagarre Générale – Emma Baëza

Bagarre Générale

Soirées > Afterwork – 8 Passage Josset, 75011 Paris, France – Gratuit

La première semaine de février, c’est baston au Motel. Que des groupes qui font peur à voir mais qui donnent beaucoup d’amour une fois sur place. Du punk-rock à de la pop acidulée, diverses sonorités pour une promesse: ça va déboîter les hanches des danseurs les plus rodés !

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr