Connect with us

Art

«Le Secret de la sauce samouraï»: Un film amateur évoque la gentrification en cours à Marseille

Publié

le

COLLABORATIF Tourné à Belsunce avec des jeunes amateurs, ce film collaboratif est une savoureuse comédie au cœur d’un sujet d’actualité : la question de la gentrification du centre-ville de Marseille

 

Cela tchatche dur devant le théâtre de l’Œuvre, jolie salle à l’italienne du quartier Belsunce à Marseille. Dans quelques minutes, Karim, Djovany, Cyrine et les autres vont découvrir le long-métrage dans lequel ils ont tourné l’été dernier. Pour l’heure, c’est le moment des selfies de groupe devant l’affiche du film, au titre prometteur : Le Secret de la sauce samouraï. Les rires, les vannes fusent. « Tu vois là, c’est écrit Paramount, Universal ! » En fait de producteur, le long visage de l’Abbé Pierre se pose en logo. Sa fondation est l’unique financeur de ce projet collaboratif né lors d’ateliers théâtre, rap et écriture que la compagnie Mémoires Vives a l’habitude de mener dans les quartiers nord.

« La sauce n’a pas pris à la Busserine, on est venus ici un peu comme des réfugiés politiques », annonce en préambule Yann Gilg, directeur artistique de la compagnie. Une pique à peine voilée envers la mairie de secteur, tenue par Stéphane Ravier (RN). Qu’à cela ne tienne, le projet s’est (re) lancé à Belsunce, quartier populaire du centre-ville de Marseille, séparé de Noailles par la Canebière. « Cette idée a pris tout son sens ici, c’est un film presque prémonitoire », ajoute celui qui a donné carte blanche au réalisateur Benjamin Prat. Il s’en est donné à cœur joie dans les références aux films de genre, avec cette envie de départ : « On va faire un film de kung-fu qui parle de rénovation urbaine. »

Le pitch de l’histoire ? Le cabinet Babylon déboule dans le quartier pour mener une pseudo-consultation sur la construction d’une résidence de luxe. A l’issue des expropriations, la promesse d’un quartier apaisé: adresses bios, aspirateurs à bobos (toute ressemblance avec des faits réels…). Au snack du coin, un jeune héros, fan de web-série (celle qu’il tourne avec deux acolytes est un savoureux film dans le film), décide d’entrer en résistance. Mais pour combattre « le kung-fu de la main invisible », il lui faut acquérir tous les secrets du « kung-fu du kebab ». On vous voit sourire, mais derrière cet apprentissage traité avec humour – on rit beaucoup dans ce premier long-métrage – le propos se fait bien plus politique qu’il en a l’air.

« Le fast-food, cela fait partie de notre mode de vie »

A Marseille, on ne joue pas avec les snacks. « C’est comme si tu étais à la maison, tu es bien, avec tes potes, tu fais le bruit que tu veux », sourit Djovany, 21 ans, qui a découvert à l’écran son potentiel comique – c’est lui qui incarne le jeune « Jedi ». « Ici en ville, c’est populaire, on voit les paraboles dehors, le linge qui sèche aux fenêtres, je n’ai pas envie que ça change, continue Mehdi, 20 ans. Tout ce qui est fast-food, cela fait partie, à nous les jeunes, de notre mode de vie. » On lui doit les passages de rap dans le film, dont celui-ci où il attaque : « Solange Biaggi/Robert Ménard/Même combat contre les kebabs ».

Car Le Secret de la sauce samouraï fait appel à tous les talents de ses jeunes comédiens et comédiennes, comme Daniel fan de parcours, ou Cyrine qui fait du théâtre depuis ses 13 ans et « a surkiffé le cinéma ». « On a beaucoup ri sur le tournage, j’en garde un super souvenir. Et en même temps, on montre que c’est un sujet important par rapport au centre-ville de Marseille, dit-elle. Cela passe mieux avec la comédie qu’en étant sérieux ». Le film doit être diffusé jeudi 25 avril au cinéma Le César à Marseille. En attendant d’autres dates qui, on l’espère, arriveront. Car un film associatif qui, avec ses jeunes acteurs, en dit long sur Marseille et le combat de certains collectifs contre la gentrification en marche, ce n’est pas rien.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Art

« Star Wars » : L’un des prochains films réalisé par une femme?

Publié

le

MYSTERE Un « Star Wars » dirigé par une femme ? « Oh absolument, sans aucun doute » répond Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm, interrogée par un journaliste de la BBC

 

La présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, n’a pas lâché une mais deux bonnes nouvelles, sur le tapis rouge des Bafta awards, la cérémonie de la British Academy of Film and Television Arts. Après avoir confirmé une suite à Indiana Jones, l’heureuse élue pour le BAFTA d’Honneur a conforté les fans qui souhaitent voir une femme réalisatrice d’un des prochains Star Wars. « Alors un film [un Star Wars] pourrait être dirigé par une femme ? » lui demande un journaliste de la BBC. « Oh absolument, sans aucun doute » répond-t-elle sans donner plus de détails, dans un grand sourire.

« Nous avons déjà des réalisatrices qui travaillent sur Star Wars » a ajouté Kathleen Kennedy. Et de citer Deborah Chow, qui travaille sur la mini-série sur Obi-Wan Kenobi, avec l’acteur Erwan McGregor.

Parmi les femmes qui ont travaillé sur le dernier Star Wars, L’Ascension de Skywalker, on peut citer Victoria Mahoney. Elle était la réalisatrice au sein de la seconde équipe, une équipe de tournage additionnelle à l’équipe principale.

Continuez la lecture

Art

Que faire à Paris ce mercredi 5 février ?

Publié

le

SORTIES Quoi faire ce 05/02/2020 à Paris ? En partenariat avec Toot Sweet, découvrez des bons plans : où sortir, expos, brocantes, apéros et autres expériences !

 

Quiz / Blind Test / Karaoké / Mini-conf’ : DC Comics

Soirées > Afterwork – 17 Rue du Cygne, 75001 Paris, France – Gratuit

A l’occasion de la sortie de Birds Of Prey et de La Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, le Reset Bar part sur son tout premier quiz comics de l’année : DC Comics, où les femmes de la franchise seront grandement mises à l’honneur ! En bonus lors de cette soirée : une conférence sur les comics pour ceux souhaitant démarrer leur lecture mais ne sachant pas par où commencer. Le tout animé par Mathieu Solans – Comédien aka XEI !

PLUS D’INFOS
La chanteuse Elia dans le clip de son morceau
La chanteuse Elia dans le clip de son morceau – UMG

Elia

Live > Pop / Rock – 14 rue Abel, 75012, Paris – 11 euros

Elia, c’est abord une une voix. Son timbre dense et expressif incarne une écriture authentique , héritière d’une poésie de la ville et de ses correspondances. Dans le dénuement d’un piano-voix comme la force de rythmes vibrantes, Elia frappe par son élégance.

PLUS D’INFOS
Rapporteur d’images, 2019, vidéo, 34 min 04'
Rapporteur d’images, 2019, vidéo, 34 min 04′ – Andreas Langfeld, Agence France-Presse

Le Mensuel #2 | Retour à Calais – Le peuple des images

Culture > Conférence – undefined – Gratuit

Avec : Claire Chevrier, Florian Ebner, Bruno Serralongue, Mathilde Serrell, Philippe Azoury et Gilles Clément. Lancé en janvier 2020, le Mensuel est la toute nouvelle revue parlée du Centre Pompidou, consacrée chaque mois à l’actualité des disciplines artistiques et à leur rencontre avec les enjeux du présent. Dans cette deuxième séance, le Mensuel s’installera au croisement du festival Hors-Pistes et de l’exposition « Calais : Témoigner de la jungle » pour poser une question : comment penser ensemble les multiples manières dont, aujourd’hui, la situation des personnes migrantes est portée à l’image ? Quelle coexistence, quels échos ou quelles rivalités s’installent entre le regard des artistes, celui des photo-reporters et des agences de presse, voire celui des réfugiés et des habitants ? Du cinéma à l’art contemporain, comment trouver un juste regard pour donner à voir la condition de celles et ceux qui fuient, passent, s’arrêtent et tâchent de repartir ?

PLUS D’INFOS
Le rappeur originaire de Washington, Wale
Le rappeur originaire de Washington, Wale – Prince Williams / Wireimage

Wale

Live > Hip hop / RnB – 19-21 rue Boyer, Paris – 26 euros

Auto-proclamé ‘Ambassadeur du Rap de la Capitale’, Wale (à prononcer ‘wah-lay’) a réussi à se hisser du rang de sensation locale au statut de rappeur international en un peu plus d’une décennie. Deux ans après son dernier album Shine, le MC de DC revient en octobre dernier avec un nouvel opus ‘Wow… That’s Crazy’. Une collection de quinze morceaux où, accompagné de nombreux guests (6LACK, Bryson Tiller, SZA, Kelly Price, Ari Lennox…), il aborde quelques-uns de ses thèmes de prédilections, la santé mentale dans le star-system, ses relations amoureuses… le tout sur des prod toujours riches et léchées.

PLUS D’INFOS
Visuel officiel du festival musical Bagarre Générale
Visuel officiel du festival musical Bagarre Générale – Emma Baëza

Bagarre Générale

Soirées > Afterwork – 8 Passage Josset, 75011 Paris, France – Gratuit

La première semaine de février, c’est baston au Motel. Que des groupes qui font peur à voir mais qui donnent beaucoup d’amour une fois sur place. Du punk-rock à de la pop acidulée, diverses sonorités pour une promesse: ça va déboîter les hanches des danseurs les plus rodés !

Continuez la lecture

Art

VIDEO. Ashley Graham présente son fils… Ariana Grande bat encore un record…

Publié

le

FIL DES STARS Toute l’actualité people est dans « 20 Minutes »

 

4 février 2020

Ariana Grande bat encore un record

Nouveau record pour Ariana Grande : la chanteuse est la première artiste féminine à dépasser les 3,5 milliards de streams sur Spotify.

chart data@chartdata

.@ArianaGrande becomes the first female artist to have three albums with over 3.5 billion streams in Spotify history (My Everything, Dangerous Woman and thank u, next).

6 339

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
1 258 personnes parlent à ce sujet

« Ariana Grande devient la première femme à avoir trois albums avec plus de 3,5 milliards de streams sur Spotify (My EverythingDangerous Womanthank u, next) », a noté Chart Data sur Twitter.

Le ciel semble donc enfin s’éclaircir pour Ariana Grande, après des années mouvementées qui l’ont vue subir un attentat lors de son concert à Manchester, puis la mort de son ex, Mac Miller.

Ashley Graham présente son fils

Kim Kardashian révèle n’avoir jamais utilisé sa piscine

Avoir une piscine, n’est-ce pas le rêve de tout un chacun ? Eh bien il semble que ce ne soit pas celui de Kim Kardashian, qui a pourtant une sublime piscine mais n’y a jamais trempé un orteil dedans. Au cours d’une visite de sa maison pour le magazine Architectural Digest, elle a déclaré qu’elle ne l’a « jamais utilisée ». Une réponse qui semble avoir totalement stupéfait son mari, Kanye West.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr