Connect with us

Buzz

La circulation des trottinettes électriques sera interdite sur les trottoirs à la rentrée, annonce Elisabeth Borne

Publié

le

SECURITE Les contrevenants s’exposeraient à une amende de 135 euros

 

La circulation en trottinette électrique sur un trottoir sera passible d’une amende de 135 euros, à partir de la rentrée prochaine, a annoncé la ministre des Transports Elisabeth Borne dans un entretien publié samedi par Le Parisien. Cette mesure fait partie d’un ensemble de nouvelles règles encadrant la circulation des «engins de déplacement personnel motorisé» (EDPM) comme les trottinettes électriques, monoroues, gyropodes ou hoverboards.

Ces règles figureront dans un projet de décret, élaboré par les ministères de l’Intérieur et des Transports, qui va être présenté au Conseil national d’évaluation des normes, puis au Conseil d’Etat. Parmi les nouvelles dispositions figurent l’interdiction de circuler avec un engin dont la vitesse n’est pas limitée à 25 km/h et l’obligation d’emprunter en agglomération les pistes cyclables, s’il y en a, ou les routes limitées à 50 km/h.

Transport de passagers interdit

La circulation sur les trottoirs sera interdite, sauf si un maire prend des dispositions pour l’autoriser. Sur un trottoir, l’engin devra donc être conduit à la main sans utiliser le moteur. Hors agglomération, la circulation des EDPM sera interdite sur la chaussée, et limitée aux voies vertes et aux pistes cyclables.

D’autre part, le décret prévoit un âge minimum de 8 ans pour avoir le droit de conduire un EDPM et interdit le transport de passagers. L’usage d’écouteurs est prohibé et les utilisateurs de moins de 12 devront porter un casque, comme pour le vélo. Parmi les équipements obligatoires, les EDPM devront avoir des feux avant et arrière, des freins et un avertisseur sonore.

Le développement des EDPM «répond à un besoin de mobilité», estime Elisabeth Borne dans l’entretien au Parisien, en soulignant que «ces engins ne polluent pas». Mais leur développement «s’est fait de manière très rapide et un peu anarchique», poursuit la ministre des Transports, qui constate que «c’est effectivement devenu la loi de la jungle». «Ce décret va permettre de fixer des règles toutes simples qui permettront un usage plus responsable de ces engins, explique la ministre.Notre principal objectif est que les piétons n’aient plus à raser les murs.»

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Buzz

L’Opep se réunit sur fond de tensions dans le Golfe et une baisse mondiale de la production

Publié

le

PETROLE Les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole se réunissent ce dimanche en Arabie Saudite. Un sommet à forts enjeux alors que les vives tensions dans le Golfe menancent les approvisionnements mondiaux en brut

 

Les principaux pays membres de l’Opep et d’autres producteurs majeurs, dont la Russie, se réunissent dimanche en Arabie saoudite avec pour objectif de stabiliser le marché pétrolier dans un contexte de vives tensions dans le Golfe qui menace les approvisionnements mondiaux en brut.

L’Iran, également membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), sera absent de la rencontre à Jeddah (ouest). Mais le pays devrait être au coeur des discussions qui interviennent quelques jours après des «actes de sabotage» sur des navires dans le Golfe, et après des attaques contre un oléoduc saoudien revendiquées par les rebelles yéménites soutenus par Téhéran.

Sur fond de chute des exportations de brut iranien

Ces discussions ont aussi lieu sur fond de chute des exportations de brut iranien, provoquée par les sanctions imposées par Washington contre Téhéran.

Aucune décision ne devrait toutefois être prise par l’organisation, qui devrait examiner le respect d’engagements pris l’an dernier sur une baisse de la production et formuler des recommandations avant une réunion-clé fin juin, à laquelle participera l’Iran.

Le président américain Donald Trump avait affirmé en avril que l’Arabie saoudite et d’autres pays de l’Opep avaient accepté d’augmenter leur production de pétrole pour en faire baisser les cours.

Malgré la chute des exportations de pétrole iranien et vénézuélien et une baisse de la production des membres de l’Opep à hauteur de 1,2 million de barils par jour depuis janvier, les stocks de brut continuent d’augmenter, selon le ministre émirati de l’Energie, Souheil al-Mazrouei.

Les producteurs doivent encore s’efforcer d’équilibrer le marché, a déclaré le ministre à son arrivée à Jeddah samedi, une façon de souligner que toute accélération de la production pourrait entraîner une chute des prix similaire à celle de fin 2018.

La production mondiale de pétrole a baissé

L’Opep et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ont indiqué que la production mondiale de pétrole avait baissé en avril en raison du renforcement des sanctions américaines contre l’Iran et de la décision de limiter les extractions.

Selon l’AIE, la production iranienne de brut était de 2,6 millions de barils par jour en avril, contre 3,9 millions en avril 2018, un mois avant le retrait unilatéral de Washington de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015.

A son plus bas niveau en cinq ans, la production iranienne pourrait chuter en mai à des niveaux sans précédents depuis la guerre Iran-Irak (1980-1988).

Les exportations iraniennes passeront de 1,4 millions de barils par jour en avril à environ 500.000 en mai, contre 2,5 millions de barils en temps normal, d’après le cabinet Kpler.

Les données de Kpler montrent que les membres de l’Opep ont tenu leurs engagements de baisse de la production. Mais les exportateurs craignent qu’une hausse précipitée de la production n’entraîne un nouveau surplus.

Des tensions qui montent d’un cran dans le Golfe

Les tensions ont monté d’un cran dans le Golfe après des «actes de sabotage» de trois pétroliers, dont deux saoudiens et un norvégien, et d’un cargo émirati, au large des Emirats arabes unis et une attaque de drones, revendiquée par les rebelles Houthis yéménites, ayant endommagé un oléoduc saoudien.

Ryad a accusé l’Iran d’avoir ordonné l’attaque, qui a visé une cible pétrolière développée pour contourner le détroit d’Ormuz, que l’Iran menace de fermer en cas de conflit avec les Etats-Unis. Début mai, Washington a dépêché un porte-avions et des bombardiers B-52 dans le Golfe.

L’Arabie saoudite «ne veut pas une guerre» avec l’Iran, a affirmé dimanche le ministre d’Etat saoudien aux Affaires étrangères Adel al-Jubeir, tout en assurant que Ryad était prêt «à se défendre».

Continuez la lecture

Buzz

Bordeaux: Du sang versé sur le passage piéton arc-en-ciel, une action queer radicale revendiquée

Publié

le

FAITS DIVERS Du faux sang a été versé dans la nuit de vendredi à samedi sur le passage piéton aux bandes multicolores, inauguré mercredi. Riposte Trans explique qu’il s’agissait d’une action queer radicale

 

A peine inauguré, le passage piéton arc-en-ciel peint cours du Chapeau rouge à Bordeaux refait parler de lui. Cette peinture, présentée comme un symbole de la lutte contre l’homophobie installé par la ville de Bordeaux ce mercredi 15 mai a été vandalisé dans la nuit de vendredi à samedi par des jets de faux sang, rapporte Sud-Ouest. Les services de la ville ont nettoyé les souillures dès samedi matin.

Marik Fetouh, adjoint au maire en charge de l’Egalité qui avait inauguré le passage piéton mercredi a déposé plainte au commissariat pour dégradation d’un bien public.

View image on Twitter

View image on Twitter

Moreau Florence@flohmoreau

Inauguré à Bordeaux il y a quelques jours, le passage piéton arc-en-ciel, symbole du plan d’action mis en œuvre pour lutter contre les discriminations, a été dégradé avec de la peinture rouge. La mairie a déposé plainte ⁦@sudouest⁩ ⁦@SO_Bordeaux

67

86 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy

Une action revendiquée par Riposte Trans

Sur sa page Facebook, Riposte Trans explique être à l’origine de ce qu’elle présente comme une « performance artistique et une action symbolique ». Vendredi soir, deux personnes queer feignaient de mourir sous des jets de faux sang puis s’embrassaient.

« Pour une fraction invisibilisée des luttes LGBT +/queer, l’inauguration de ce passage piéton représente un affront direct : la seule action soutenant les LGBT + à Bordeaux c’est… trois coups de pinceaux. » Une façon pour Riposte Trans de dénoncer sur le fond ce qu’elle estime être un manque d’action des autorités publiques : « Bordeaux s’enfonce dans le pinkwashing le plus exemplaire (et le plus crasse) : afficher en surface un soutien à nos luttes pour redorer son image et paraître progressiste mais ne jamais réellement agir. »

Le passage piéton doit être expérimenté pendant quatre mois. Sa pérennisation est soumise à une décision de l’architecte des bâtiments de France dans ce secteur classé du centre-ville de Bordeaux.

Continuez la lecture

Bordeaux

Bordeaux: Ce que l’on sait de l’incendie qui aurait détruit 200 à 250 véhicules dans un parking souterrain

Publié

le

FAITS DIVERS L’incendie qui s’est déclaré samedi soir serait maîtrisé mais reste sous surveillance. Le parking est en cours d’inspection. La ligne C du tramway qui circule sur la dalle du parking va être suspendue pendant au moins une semaine

 

Vers 20 h 30 samedi, un incendie, dont on ignore encore l’origine, s’est déclaré au troisième sous-sol du parking des Salinières, situé dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux. Après avoir faibli dans la soirée, le feu était reparti de plus belle donnant beaucoup de fil à retordre à la centaine de pompiers mobilisée au plus fort de l’incendie. La situation s’est améliorée en début d’après-midi dimanche.

Le feu est-il maîtrisé ?

« Il est maîtrisé, sous réserve que ça ne reparte pas, commente en milieu d’après-midi dimanche Jean-Louis David, adjoint au maire chargé de la vie urbaine et de la proximité. Dans ce genre de situation souterraine, les pompiers sont extrêmement vigilants ».« Depuis 15 h, le feu est éteint, avance le capitaine Matthieu Jomain, en charge de la communication. Il n’y a plus de feu ni de fumée donc le périmètre de sécurité a été réajusté ».

Y a-t-il eu des blessés ?

Trois pompiers ont été intoxiqués par les fumées à l’intérieur du parking. Ils ont été hospitalisés samedi et sont sortis ce dimanche. Une inspection de l’ensemble des cinq niveaux du parking est en cours pour rechercher d’éventuelles victimes. Deux immeubles proches du parking avaient été évacués par précaution samedi. 20 des 40 habitants concernés par l’évacuation avaient été accueillis dans une salle de sport du cours Victor-Hugo. « Ils pourront normalement réintégrer leurs appartements ce dimanche soir », annonce Jean-Louis David.

Quels sont les dégâts ?

La mairie estime que « 200 à 250 voitures pourraient avoir été détruites » selon les premières estimations, alors que 370 véhicules au total étaient stationnés dans le parking au moment de l’incendie. « Au troisième sous-sol d’où est parti le feu il y a énormément de dégâts, de gravats et une partie de la dalle du deuxième niveau s’est effondrée sur le troisième », détaille Jean-Louis David. Les températures extrêmes provoquées par l’incendie ont fragilisé certaines structures du parc de stationnement.

Quelles conséquences ?

Le tramway de la ligne C circule sur la dalle du parking qui a été endommagé par l’incendie. « Le tramway ne pourra pas circuler avant qu’on ait levé tous les doutes, il faudra compter au moins une semaine », avance Jean-Louis David. Les services d’astreinte des bâtiments de la Métropole et les bureaux de contrôle accrédités en la matière devront donner leur feu vert avant que le tramway ne soit remis en service entre les Quinconces et la gare Saint-Jean. Des bus sont déployés pour assurer cette liaison.

Une enquête a été ouverte pour cerner l’origine de l’incendie.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr