Connect with us

Police

Gironde: La ville de Bègles généralise la vitesse à 30 km/h dans ses rues à partir de lundi

Publié

le

CIRCULATION La municipalité a annoncé ce vendredi le passage à 30 km/h de l’ensemble de son réseau routier, dès lundi 8 juillet

 

La municipalité de Bègles, près de Bordeaux, a annoncé ce vendredi dans un communiqué qu’elle fera passer l’intégralité de son réseau routier à 30 km/h, à partir du lundi 8 juillet. Cette ville de 27.000 habitants devient ainsi « la première commune de cette taille, en France, à étendre cette limitation à toute la ville », assure-t-elle.

« A Bègles, une bonne partie du territoire bénéficie déjà des zones 30, et de zones de rencontre. Mais nous serons la première ville à passer entièrement à 30 km/h. L’objectif est que les habitants se réapproprient l’espace public » assure le maire EELV de la commune, Clément Rossignol Puech.

Des temps de parcours impactés de 10 à 15 secondes par kilomètre

La généralisation du 30 km/h en ville est « motivée par plusieurs objectifs », dont « l’amélioration de la sécurité des différents usagers de la voie publique : enfants, parents avec poussette, seniors, personnes à mobilité réduite, cyclistes, rollers, piétons… La distance parcourue durant le temps de réaction pour un arrêt en urgence est ainsi divisée par deux en roulant à 30 km/h au lieu de 50 km/h. »

Il s’agit finalement « d’une mesure de bon sens » conclut la municipalité, « lorsque l’on sait qu’en milieu dense, la vitesse moyenne de circulation d’un véhicule quatre roues n’est réellement que de 19 km/h. À 30 km/h, cette vitesse moyenne passe à 17 km/h. Les temps de parcours sont impactés à hauteur de 10 à 15 secondes par kilomètre parcouru. »

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

justice

Algérie : Deux anciens ministres condamnés à 15 et 12 ans de prison pour corruption

Publié

le

JUSTICE Un autre ancien ministre, Abdeslam Bouchouareb, en fuite à l’étranger, a lui été condamné par contumace à 20 ans de prison

 

Jugés pour corruption, deux anciens ministres algériens ont été condamnés, ce mardi, à 15 et 12 ans de prison, a annoncé l’agence officielle APS.

Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, tous deux anciens Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, ont été condamnés par un tribunal algérien à respectivement 15 et 12 ans de prison dans un procès historique.

L’un des accusés en fuite à l’étranger

Ces deux anciens responsables de l’ère Abdelaziz Bouteflika étaient jugés avec d’autres ex-hauts dirigeants politiques et des grands patrons. Abdeslam Bouchouareb, ancien ministre de l’Industrie, en fuite à l’étranger, a lui été condamné par contumace à 20 ans de prison, selon APS.

En avril dernier, d’importantes manifestations contre le régime ont conduit Abdelaziz Bouteflika à renoncer à briguer un cinquième mandat, et à quitter la tête du pays, vingt ans après avoir accédé à la présidence.

Continuez la lecture

Bordeaux

Bordeaux : Une femme transgenre jetée du haut d’une rampe de parking

Publié

le

AGRESSION La jeune femme a pu sortir de l’hôpital, ses quatre agresseurs sont toujours recherchés

 

Une jeune femme transgenre de 25 ans a été grièvement blessée après avoir été poussée du haut d’une rampe d’accès à un parking souterrain​, dimanche matin vers 6 h à Bordeaux, a appris 20 Minutes de source policière lundi.

L’information avait commencé à se diffuser sur les réseaux sociaux lundi matin. La victime a fait une chute de deux à trois mètres et souffre de multiples contusions. Elle a été prise en charge par les pompiers avant d’être transférée au CHU Pellegrin.

FLAG!@flagasso

Le service d’accueil LGBT de Flag ! à activé l’alerte avec le commissariat de Bordeaux dès que le délégué régional Flag ! en a eu connaissance.
Cette affaire est très suivie et nos collègues bordelais sont prêts à l’accueillir dès que possible. #transphobie @PoliceNat33 https://twitter.com/guill_melanie/status/1203629352770064384 

Guillaume Mélanie 🎄🤶@Guill_Melanie

BORDEAUX

Une femme trans a été sauvagement agressée et jetée par dessus un pont par 4 hommes.

Elle est en vie, s’en sortira mais est encore aux urgences.

Si @LeGirofard nous lit : DM.@MickaelBucheron si tu peux faire qque chose pour qu elle soit bien reçue pour sa plainte 🙏

Voir l'image sur Twitter

78

 · Paris, France
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
35 personnes parlent à ce sujet

« Pluie de coups »

Selon nos informations, l’agression s’est produite au niveau de la rampe du parking souterrain situé cours du Chapeau-Rouge, dans l’hyper centre de Bordeaux. La victime, qui sortait de boîte de nuit avec des amis, a été approchée par quatre hommes qui seraient rapidement devenus agressifs. Ils auraient proféré des insultes à caractère transphobe, avant de faire tomber « une pluie de coups » sur la jeune femme. Ils l’auraient ensuite soulevée et fait basculer par-dessus le parapet de la rampe d’accès au parking.

Contacté par 20 Minutes, Laurent Turbiez, responsable du service d’accueil des victimes LGBT au commissariat de Bordeaux, et responsable de la délégation Nouvelle-Aquitaine de l’association Flag !, précise que la victime se trouvait « avec un groupe d’amis qui fêtaient un anniversaire ». « Ils ont effectivement croisé quatre hommes, poursuit-il, et c’est lorsque ces derniers ont compris que la femme était transgenre qu’ils s’en sont pris à elle, avec des propos haineux avant de la balancer du haut du parking. »

Enquête ouverte

Laurent Turbiez souligne la qualité du travail et de la prise en charge de la victime, effectuées par les enquêteurs du commissariat de Bordeaux en collaboration avec les associations locales. « En moins de 24 h on a remué ciel et terre pour avancer dans cette affaire abjecte. »

Une enquête pour « violence en réunion en raison de l’orientation sexuelle de la personne » a été ouverte. Le parquet de Bordeaux a précisé à 20 Minutes que « la victime n’est plus hospitalisée et présente une ITT de 10 jours mais sera revue par le médecin légiste mardi. L’enquête confiée à la sûreté urbaine du commissariat de Bordeaux est en cours aux fins d’identification et d’audition des auteurs. »

Continuez la lecture

Bordeaux

Bordeaux : Les 16 personnes soupçonnées d’avoir préparé des actions contre les forces de l’ordre mises en examen

Publié

le

JUSTICE Après leur interpellation samedi, en amont de la manifestation des « gilets jaunes », seize personnes ont été mises en examen à Bordeaux

 

Ce samedi, avant la manifestation des « gilets jaunes » seize personnes suspectées de préparer des actions contre les forces de l’ordre ont été interpellées. Elles auraient loué ensemble un appartement via la plateforme Airbnb où le nécessaire pour préparer des cocktails Molotov aurait notamment été retrouvé.

Elles ont été mises en examen pour « dégradations commises en réunion et association de malfaiteurs en vue de commettre des dégradations et des violences sur des personnes dépositaires de l’autorité publique », selon un communiqué envoyé ce mardi par le parquet de Bordeaux.

Parmi elles, treize font l’objet d’un contrôle judiciaire strict, avec notamment interdiction de sortie du territoire, de port d’armes ou de participation à des manifestations. Deux ont été placées en détention provisoire et la dernière a fait une demande de débat différé qui lui permet de disposer d’un délai pour préparer sa défense, avant qu’intervienne le débat sur son placement en détention provisoire.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr