Connect with us

faits divers

Européennes: Comment Snapchat veut faire voter les jeunes

Publié

le

ELECTIONS Bureau de vote en réalité augmentée, filtres spéciaux, notifications : et si Snapchat relançait le vote des jeunes aux européennes ?

 

A l’approche des élections européennes, qui se dérouleront dimanche 26 mai en France,Snapchat veut inciter les jeunes à aller voter. La célèbre application de messagerie a lancé différentes fonctionnalités ce jeudi 16 mai pour y parvenir, rapporte BFM TV.

Un badge « a voté » sur l’application

Elle a par exemple, créé des filtres et des autocollants spéciaux pour l’occasion comme des drapeaux ou des urnes. La fonctionnalité Snap Map permet aussi d’envoyer des notifications aux utilisateurs pour leur rappeler la date des élections et un lien pour qu’ils puissent se renseigner. Sur cette même carte, il sera possible d’ajouter une mention « a voté » sur son profil après son passage dans l’isoloir.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

636@Agence636

👻🇪🇺En collaborant avec le Parlement Européen pour les élections européennes de 2019, #Snapchat souhaite que les jeunes s’engagent plus.
Filtres, des autocollants et des bitmojis, découvrez les outils proposés.

➡ http://swll.to/um0zr @Influenth #SocialMedia #Europeennes2019

8

Voir les autres Tweets de 636
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Un bureau de vote en réalité augmentée sera également proposé aux utilisateurs en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède, en Pologne, en Irlande, au Danemark et en Finlande jusqu’à la veille des élections qui débutent le 23 mai. Et pour les étourdis, une notification sera envoyée à tous les utilisateurs européens le 22 mai prochain pour leur rappeler une nouvelle fois la date de l’élection.

Lors du précédent scrutin européen, seulement 28 % des 18-24 ans avaient voté.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bordeaux

Creuse: Une serveuse du Mcdonald’s menacée de mort pour une erreur de commande

Publié

le

FAITS DIVERS Un homme d’une vingtaine d’années a été arrêté et placé en garde à vue, mardi, à Guéret après avoir menacé une employée du Macdonald’s de la ville après une erreur de commande

 

C’est une banale erreur de commande qui a mis dans tous ses états un client du Macdonald’s de Guéret dans la Creuse, convoqué le 4 décembre prochain devant le tribunal correctionnel. L’homme de 20 ans a été arrêté et placé en garde à vue, mardi, pour avoir menacé de mort l’employée qui aurait servi sa commande à un autre client.

Les premiers faits remontent au mercredi 7 août. Tout serait parti d’une commande effectuée par l’homme, et servie par erreur à quelqu’un d’autre. En guise de geste commercial, la serveuse a alors proposé à ce client de lui offrir un Sundae (petite glace à la vanille). Mais ce dernier s’est énervé et a réclamé un McFlurry (une glace plus grande).

Des menaces répétées

À la fin du service de la jeune femme, le client mécontent l’a suivie sur le parking, puis jusqu’à son domicile avant de la menacer de mort. « Il lui a dit « je vais te tuer » », a indiqué le commissariat de Guéret, confirmant une information de La Montagne. Craignant pour sa sécurité, la serveuse est alors retournée se réfugier sur son lieu de travail.

Quatre jours plus tard, le dimanche 11 août, l’homme s’est de nouveau présenté au domicile de la serveuse et a réitéré ses menaces. Le compagnon de l’employée du fast-food s’est interposé. C’est après ce deuxième épisode que la victime a porté plainte.

Le client menaçant, qui était connu de la police et de la justice pour des infractions routières mais pas pour des faits de violence, a « reconnu et assumé les faits » au cours de son audition, selon la source policière.

Cette semaine, un gérant de bar a été tué, dans la nuit de mardi à mercredi en Seine-Saint-Denis après avoir refusé de servir un client ivre, quelques jours après la mort d’un serveur d’un fast-food abattu dans ce même département pour avoir tardé à préparer un sandwich.

Continuez la lecture

faits divers

Tarn : Il se fait arracher une partie du nez avec les dents lors d’une bagarre

Publié

le

FAITS DIVERS Un jeune Castrais a été hospitalisé à Toulouse. Lors d’une bagarre, son adversaire lui a arraché une partie du nez avec les dents

 

La soirée alcoolisée entre jeunes a dégénéré en bagarre sanguinolente dimanche matin dans un appartement de Castres​, dans le Tarn. La Dépêche du Midi rapporte dans son édition du jour, cette bagarre survenue entre deux participants à la soirée.

La dispute a commencé à l’intérieur de l’appartement puis s’est poursuivie dans la rue. C’est là qu’un des protagonistes a mordu son adversaire au visage, lui arrachant « une grosse partie du nez », selon le quotidien régional.

Le « mordeur » en fuite

La victime, âgée de 29 ans, a été prise en charge à l’hôpital de Castres-Mazamet avant d’être transférée à Toulouse, où les médecins estiment que sa blessure équivaut à 45 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Le « mordeur » a quant à lui pris la fuite et était toujours recherché lundi soir par les policiers castrais.

Continuez la lecture

Bordeaux

Meuse: Un automobiliste s’endort dans sa voiture en plein milieu de la route

Publié

le

ALCOOL AU VOLANT L’automobiliste avait 1,54 gramme d’alcool par litre de sang

 

Il ne pouvait pas la rater. Un policier de Verdun se rendait à son commissariat, dimanche vers 5h30 du matin, quand il a vu une voiture arrêtée en plein milieu de la route départementale D964 à Dieue-sur-Meuse, dans la Meuse . A bord du véhicule, un homme dormait au volant, relate L’Est Républicain.

Le fonctionnaire l’a réveillé et a constaté que l’automobiliste de 28 ans n’était pas dans son état normal. Ce qu’a confirmé un peu plus tard un contrôle d’alcoolémie réalisé par la brigade de gendarmerie. L’homme présentait un taux 1,54 gramme d’alcool par litre de sang, soit plus de trois la dose autorisée. Son permis de conduire lui a immédiatement été retiré et il devra prochainement s’expliquer, selon le quotidien régional.

La commune de Dieue-sur-Meuse, dans la Meuse.
La commune de Dieue-sur-Meuse, dans la Meuse. – T. Gagnepain / 20 Minutes
Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr