Connect with us

Monde

Etats-Unis: La Nouvelle-Orléans menacée par une tempête tropicale, Trump déclare l’état d’urgence

Publié

le

OURAGAN La Nouvelle-Orléans se prépare ce vendredi à une tempête tropicale qui devrait se transformer en ouragan

 

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a décrété l’état d’urgence à l’approche de latempête tropicale Barry vers La Nouvelle-Orléans, qui se préparait ce vendredi à des pluies diluviennes, hantée par le souvenir du puissant ouragan Katrina en 2005.

La tempête, qui a gagné en puissance, devait se transformer en ouragan vendredi soir ou samedi tôt, juste avant que son centre n’atteigne les côtes de la Louisiane, selon le Centre national des ouragans (NHC). Les intempéries ont déjà causé d’importantes inondations ces derniers jours à La Nouvelle-Orléans.

« Inondations potentiellement mortelles »

Selon le NHC, la force des vents a augmenté, à 80 km/h, avec de puissantes rafales, et la tempête va entraîner des « inondations potentiellement mortelles » dans les zones côtières et le long des fleuves.

Les services météorologiques de la Nouvelle-Orléans, ville située en dessous du niveau de la mer, ont prévenu d’une « menace d’importantes inondations » due à « de fortes pluies (qui) pourraient entraîner des crues soudaines et des crues des principaux cours d’eau potentiellement mortelles ». Les autorités ont rappelé que les inondations étaient responsables de 75 % des décès lors d’un ouragan.

Trump appelle à la prudence

« Il va s’agir d’un épisode de pluie extrême » affectant une grande partie de la Louisiane, a averti le gouverneur de cet Etat du sud, John Bel Edwards, qui a obtenu de Donald Trump une déclaration d’état d’urgence. Cette mesure, décrétée jeudi soir, permet aux agences fédérales de participer aux secours.

Le président américain a exhorté les habitants des zones concernées à suivre les directives des autorités fédérales et locales. « S’il vous plaît, soyez préparés, soyez prudents, et soyez en sécurité », a-t-il tweeté.

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

To everyone on the Gulf Coast: As you make preparations to protect your homes & loved ones from flooding & the coming storm, it is imperative that you heed the directions of @FEMA, State & Local Officials. We are working closely w/ them. Please be prepared, be careful, & be SAFE!

34,7 k

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
9 448 personnes parlent à ce sujet

Evacuations

La maire de la Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell, a appelé les habitants à rester à l’abri et à rassembler des provisions, et à suivre les dernières prévisions. La tempête se trouvait jeudi à 21h (GMT) à 145 kilomètres au sud-est de l’embouchure du Mississippi. Des ordres d’évacuation obligatoire ont été lancés dans plusieurs comtés.

Le ministère américain de la Sécurité intérieure a de son côté indiqué que les services chargés d’arrêter et d’expulser les immigrés en situation irrégulière ne cibleraient pas les migrants évacués. « Notre priorité est de protéger les vies et d’assurer la sécurité », a souligné le ministère.

Premier ouragan de la saison

Si les prévisions se concrétisent, Barry sera le premier ouragan de la saison dans l’Atlantique, qui va de juin à novembre. La catégorie 1 –  sur l’échelle Saffir-Simpson, qui en compte 5 – affiche des vents d’au moins 119 km/h.

La Nouvelle-Orléans porte encore les stigmates du puissant ouragan Katrina de catégorie 5, fin août 2005. Les digues avaient cédé sous le poids de l’eau, inondant 80 % de la cité et causant un millier de morts, sur un total de plus de 1.800 durant la catastrophe.

Digues et pompes opérationnelles

Le corps du génie de l’armée de terre a précisé que les digues du sud de la ville suscitaient quelques inquiétudes mais semblaient présenter de faibles risques pour la cité elle-même, d’après la chaîne CBS. Un responsable local avait affirmé mercredi que les 118 pompes disséminées à travers la ville étaient opérationnelles en « capacité optimale ».

Les autorités ont lancé dès mercredi un appel aux habitants pour qu’ils nettoient les dispositifs d’écoulement des eaux éventuellement bloqués. L’aéroport international de La Nouvelle-Orléans, principale ville de Louisiane, a prévu de fonctionner jusqu’à ce que les conditions « deviennent dangereuses ou que les infrastructures soient endommagées »

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Livre, interview, conférence… Comment Tariq Ramadan tente de reconquérir les musulmans

Publié

le

MÉDIAS Toujours mis en examen pour le viol de deux femmes en France, Tariq Ramadan publie, ce mercredi, un livre dans lequel il donne sa version des faits

 

« In sha Allah* » (Si Allah veut). Tariq Ramadan n’a pas choisi les mots de conclusion de son dernier ouvrage par hasard. Impossible de savoir « si Allah veut » vraiment. Mais les juges, oui… Mardi soir, la justice a autorisé la publication, prévue ce mercredi matin, de Devoir de vérité** en dépit du fait que l’islamologue y dévoile le nom d’une des femmes qui l’accuse de viol depuis des mois et qui souhaitait rester anonyme.

Les magistrats ont considéré que le nom de cette femme avait déjà été rendu public par certains médias. Toutefois, ils ont condamné le théologien à lui verser un euro symbolique pour avoir répété son nom – à 84 reprises selon Eric Morain, son avocat – sans son consentement tout au long de cet ouvrage.

Eric Morain@EricMorain

La justice n’a pas délivré ce soir un blanc-seing au livre de M. #Ramadan 💪🏻. Ce dernier est condamné et est LE SEUL condamné par la décision du Tribunal. Ce livre sera donc publié au pays de Voltaire, mais ceux qui se joindront à la meute se rendront coupables de la même faute.

48

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
31 personnes parlent à ce sujet

« Quand la justice sera faite, j’aurais les moyens de pardonner… »

Les 5 à 6.000 exemplaires de ce livre vont donc débarquer ce mercredi sur les étals des librairies. Il ne reste plus à Tariq Ramadan qu’à verser un euro. Soit le prix pour poursuivre l’offensive médiatique qu’il a entamée le 6 septembre. Silencieux depuis sa sortie de prison en novembre, l’islamologue est apparu, ce matin-là, en face de Jean-Jacques Bourdin, sur BFM TV.

Visage un peu plus émacié que par le passé et cheveux blanchis par le temps, Tariq Ramadan, 57 ans depuis cet été, a passé toute l’interview à contester vigoureusement les faits de viol dont il est accusé. « Quand la justice sera faite, j’aurais les moyens de pardonner [aux femmes qui l’accusent] », a-t-il même indiqué à ce propos.

RMC

@RMCinfo

Jean-Jacques Bourdin : « Vous n’arrivez pas à pardonner ! »
Tariq Ramadan : « Vous n’arrivez pas à m’écouter ! »

Echange tendu sur RMC et BFMTV 💥@TariqRamadan #BourdinDirect 🎙️ http://RMC.fr 

Vidéo intégrée

97

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
66 personnes parlent à ce sujet

« Je me sais coupable devant le tribunal de ma conscience »

En attendant, il sait bien que l’on dit plus de choses en 293 pages qu’en 28 minutes d’interview télévisée. Si Tariq Ramadan conteste tout autant les faits de viol dans son Devoir de vérité qu’à la télévision, il teinte surtout son propos écrit de nombreuses références religieuses qui ne doivent rien au hasard. Il y a par exemple le premier soir en prison où il raconte avoir pensé « à Dieu » avant de penser à sa femme et à ses enfants. Il y a aussi ces versets du Coran dont il se « nourrissait » quotidiennement derrière les barreaux car ils « expriment la force malgré l’impuissance ».

Car Tariq Ramadan croit en ses avocats pour convaincre les juges de son innocence. Mais il ne fait confiance qu’à lui-même pour reconquérir les foules de musulmans qui l’ont porté aux nues des années durant. Acculé durant l’enquête, il a fini par reconnaître avoir eu des relations extraconjugales –« consenties », selon lui– avec ses accusatrices. Avouant ainsi qu’il avait trompé sa femme allégrement alors qu’il vantait les mérites de la fidélité à longueur de conférences.

Une conférence en ligne dès vendredi soir

« Innocent devant la justice des Hommes (…), je me [sais] coupable de bien des fautes et de nombreux manquements devant le tribunal de ma conscience », lâche-t-il au milieu de l’ouvrage. En battant sa coulpe ainsi, le théologien ne fait que répondre à tous ceux qui estiment avoir été « trahis » après avoir appris ses agissements passés.

D.U.C@dezelazal

Tariq Ramadan c’était qq que je respectais et que je kiffais mais depuis ses histoires de viols etc j’ai le sentiment d’avoir été trahi 😭

1

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de D.U.C

Et ils sont nombreux. Mardi, c’est la fédération Musulmans de France (ex-UOIF) qui l’a complètement lâché, se disant « choquée par l’écart béant entre les dires et les comportements de [Tariq] Ramadan ». Discrète depuis le début de cette affaire, cette fédération explique qu’elle prend aujourd’hui la parole pour « répondre aux interrogations d’un public essentiellement jeunes et à la recherche de modèles ».

En attendant de connaître ce que la justice décidera dans cette affaire de « parole contre parole », Tariq Ramadan semble vouloir avant tout reprendre la place de prédicateur influent qui était la sienne il y a encore deux ans. La preuve ? Via son tout nouveau site Internet, « le professeur Ramadan » a déjà donné rendez-vous vendredi à 19h30 sur les réseaux sociaux pour « une réflexion sur le cheminement spirituel à travers les épreuves ». Et il promet de répondre à toutes les questions. In sha Allah

Continuez la lecture

Bordeaux

Brexit : La suspension du parlement jugée illégale par une cour écossaise

Publié

le

ARLESIENNE Le gouvernement de Boris Johnson a immédiatement fait appel de cette décision, et la cour suprême de Londres devra se prononcer

 

La justice écossaise a jugé mercredi « illégale » la décision du Premier ministre britannique Boris Johnson de suspendre le Parlement jusqu’au 14 octobre, deux semaines avant le Brexit prévu le 31 octobre. Le gouvernement a immédiatement annoncé qu’il formait un recours contre cette décision auprès de la Cour suprême, à Londres.

Selon l’avocat Jolyon Maugham, partie prenante dans le dossier, la Cour suprême pourrait examiner la décision dès mardi prochain. La cour d’appel d’Edimbourg a estimé que la décision de Boris Johnson avait « pour but d’entraver le Parlement » et a déclaré la prorogation « illégale » et « nulle et sans effet ». Il s’agit de la première victoire judiciaire des opposants à cette suspension très controversée du Parlement.

Pas de réouverture immédiate

En première instance, la justice écossaise avait rejeté l’action intentée par près de 80 parlementaires pro-européens pour bloquer cette suspension, dénoncée par ses détracteurs comme une manœuvre du chef du gouvernement conservateur visant à les empêcher de bloquer un Brexit sans accord.

Le juge Raymond Doherty avait estimé que cette suspension relevait « du domaine de la politique et de la prise de décision, ce qui ne saurait être évalué par des critères légaux mais seulement par des jugements politiques », ajoutant dans son jugement qu’il était du ressort « du Parlement ou, en fin de compte, de l’électorat » de trancher.

Le Parlement britannique a été suspendu dans la nuit de lundi à mardi pour cinq semaines dans un climat politique tendu. Dans les faits, le Parlement ne rouvrira pas avant une décision de la cour suprême de Londres.

Continuez la lecture

Bordeaux

Vidéo. G7 à Biarritz : Les maires de Bordeaux et Libourne offrent du vin à Donald Trump

Publié

le

POLITIQUE Avec ce présent, les maires de grandes villes viticoles espèrent le faire revenir sur sa décision d’augmenter les taxes douanières sur les vins français importés aux Etats-Unis

 

réserver à Donald Trump, attendu à partir de ce samedi pour le sommet du G7 à Biarritz. Actuellement en déplacement à Québec pour promouvoir le vin de Bordeaux, Nicolas Florian, maire de Bordeaux, et Philippe Buisson, maire de Libourne, ont annoncé un geste de courtoisie envers le président américain, de passage dans leur région.

Ils ont choisi de lui offrir une bouteille, un premier grand cru classé de l’appellation Saint-Emilion, pour faire passer un message. « Ils comptent sur sa bienveillance et sa modération devant ses velléités d’augmentation des taxes douanières sur les vins français importés aux Etats-Unis », explicite le communiqué. Reste à voir comment le dirigeant réagira à ce présent.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr