Connect with us

AGRICULTURE

Bordeaux: Sa voiture recouverte de milliers d’abeilles

Publié

le

PIQUANT Un apiculteur a été appelé à la rescousse

 

Une voiture garée ce jeudi dans la rue Bouthier, sur la rive droite de Bordeaux près des quais des Queyries, a été la cible de milliers d’abeilles, raconte Sud Ouest.

Ce sont les responsables du garage RC Motors qui se sont aperçus de la situation, et qui ont décidé d’appeler un apiculteur à la rescousse. Ce dernier a expliqué qu’une reine était venue se poser sur le véhicule pour une raison inconnue, et que les abeilles n’ont joué que leur rôle en venant l’envelopper pour la protéger.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

Sud Ouest Bordeaux@SO_Bordeaux

Insolite. Bordeaux : des milliers d’abeilles enveloppent une voiture https://www.sudouest.fr/2019/05/02/insolite-bordeaux-un-essaim-d-abeilles-enveloppe-une-voiture-6035165-2780.php 

7

Voir les autres Tweets de Sud Ouest Bordeaux
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

La propriétaire de la voiture, qui travaille dans le quartier, a prudemment attendu l’intervention.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AGRICULTURE

Creuse: Une serveuse du Mcdonald’s menacée de mort pour une erreur de commande

Publié

le

FAITS DIVERS Un homme d’une vingtaine d’années a été arrêté et placé en garde à vue, mardi, à Guéret après avoir menacé une employée du Macdonald’s de la ville après une erreur de commande

 

C’est une banale erreur de commande qui a mis dans tous ses états un client du Macdonald’s de Guéret dans la Creuse, convoqué le 4 décembre prochain devant le tribunal correctionnel. L’homme de 20 ans a été arrêté et placé en garde à vue, mardi, pour avoir menacé de mort l’employée qui aurait servi sa commande à un autre client.

Les premiers faits remontent au mercredi 7 août. Tout serait parti d’une commande effectuée par l’homme, et servie par erreur à quelqu’un d’autre. En guise de geste commercial, la serveuse a alors proposé à ce client de lui offrir un Sundae (petite glace à la vanille). Mais ce dernier s’est énervé et a réclamé un McFlurry (une glace plus grande).

Des menaces répétées

À la fin du service de la jeune femme, le client mécontent l’a suivie sur le parking, puis jusqu’à son domicile avant de la menacer de mort. « Il lui a dit « je vais te tuer » », a indiqué le commissariat de Guéret, confirmant une information de La Montagne. Craignant pour sa sécurité, la serveuse est alors retournée se réfugier sur son lieu de travail.

Quatre jours plus tard, le dimanche 11 août, l’homme s’est de nouveau présenté au domicile de la serveuse et a réitéré ses menaces. Le compagnon de l’employée du fast-food s’est interposé. C’est après ce deuxième épisode que la victime a porté plainte.

Le client menaçant, qui était connu de la police et de la justice pour des infractions routières mais pas pour des faits de violence, a « reconnu et assumé les faits » au cours de son audition, selon la source policière.

Cette semaine, un gérant de bar a été tué, dans la nuit de mardi à mercredi en Seine-Saint-Denis après avoir refusé de servir un client ivre, quelques jours après la mort d’un serveur d’un fast-food abattu dans ce même département pour avoir tardé à préparer un sandwich.

Continuez la lecture

AGRICULTURE

Bouches-du-Rhône: Tous les massifs interdits d’accès ce mardi en raison du risque d’incendie

Publié

le

FEU Le département des Bouches-du-Rhône est en « vigilance sécheresse » depuis le 17 juillet dernier

 

Une mesure de prévention. En raison du fort risque d’incendie dans les Bouches du Rhône, tous les massifs sont interdits d’accès, ce mardi, a annoncé la préfecture. La cause ? Le retour du mistral qui favorise les départs de feu.

Préfet de la région PACA et des Bouches-du-Rhône

@Prefet13

⚠️Tous les massifs forestiers des #BouchesduRhône sont interdits d’accès et de travaux ce mardi 13 août ! Le risque d’embrasement est très important ! Pour protéger nos forêts 🌲, respectez les consignes de prudence 🚫🔥🚬

Voir l'image sur Twitter

72

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
97 personnes parlent à ce sujet

Le mistral devrait faire son grand retour, ce mardi, avec des rafales pouvant atteindre les 70 km/heure dans les secteurs de l’Etang de Berre et Salon. Les températures, très élevées depuis plusieurs jours, devraient rester les mêmes.

Sept massifs fermés au public dans le Var

Conséquence, les 24 massifs des Bouches-du-Rhône sont interdits au public ce mardi. Dans le détail, le parc national des Calanques​ sera fermé toute la journée. Il sera donc interdit d’accéder aux calanques de Sormiou, Morgiou, En Vau, Port Miou, Sugiton ou encore Port Pin. Les accès par la mer seront autorisés, mais sans pouvoir débarquer. L’Ile Verte, à La Ciotat, ainsi que les calanques et les plages reculées de la Côte Bleue seront, elles aussi, fermées au public.

Pompiers de France

@PompiersFR

#Communiqué #FNSPF | #FeuxDeForêts : un #pont du #15août à haut risque sur le front des #incendies !#CP à retrouver en intégralité sur ➡️ https://www.pompiers.fr/presse/feux-de-forets-un-pont-du-15-aout-haut-risque 

Voir l'image sur Twitter

50

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
30 personnes parlent à ce sujet

Une situation similaire dans le Var, où sept massifs sur les neuf du département seront fermés au public. Les pompiers des Bouches-du-Rhône et du Var sont intervenus à plusieurs reprises, ces dernières semaines, sur des départs de feu. A Saint Mandrier, près de 25 hectares de pinède ont brûlé.

Continuez la lecture

AGRICULTURE

Gironde: La start up Toopi Organics veut recycler l’urine humaine en fertilisant agricole

Publié

le

OR VERT La start up Toopi Organics, lancée en février dernier en Gironde, veut récupérer l’urine humaine pour la transformer en produits agricoles ou en biomolécules pour différentes industries

 

L’idée de valoriser l’urine humaine pour s’en servir comme fertilisant agricole n’est pas neuve. Au XIXè, des agriculteurs utilisaient déjà des déjections des habitants. Depuis quelques années, elle revient au goût du jour, et quelques initiatives pour structurer une filière commencent à percer, comme celle de Michael Roes, qui travaille sur le sujet depuis plusieurs années.

Après avoir lancé une première entreprise d’engrais biologiques en 2016, MR Organics,il a fondé en février dernier avec deux autres associés  une nouvelle start up, Toopi Organics, à Langon (Gironde), pour valoriser l’urine humaine.

Celle-ci vient de remporter un prix de 65.000 euros de la Fabrique Aviva (initiative de mécénat de l’assureur Aviva France) dans la catégorie environnement et transition énergétique.

« Un non-sens de se débarrasser de l’urine dans l’eau potable »

« L’idée est de créer une filière alternative au tout-à-l’égout pour valoriser l’urine humaine, notamment en fertilisant agricole », raconte Michael Roes. Dans le tout-à-l’égout, l’urine est problématique pour les stations d’épuration et concerne plus généralement la gestion durable de la ressource en eau. La teneur en azote et micropolluants de l’urine favorise notamment le développement d’algues.

« C’est un non-sens de se débarrasser de l’urine dans l’eau potable, soutient Michael Roes, car cela consomme et pollue l’eau. Alors que dans l’urine, on produit tout ce dont on a besoin pour l’agriculture : azote, phosphore et potassium – le triptyque NPK essentiel à la fertilisation. C’est pourquoi notre priorité a été de lancer un projet proposant une solution viable pour les agriculteurs. »

Un biostimulant plus performant que les engrais minéraux conventionnels

Plusieurs produits pourraient voir le jour. « Le premier produit que l’on va fabriquer, c’est un stimulateur de croissance pour augmenter les rendements agricoles, en remplacement des produits minéraux. Nous avons mené des essais concluants avec l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) et la chambre d’agriculture. » Deux études menées par l’école Bordeaux Sciences Agro et l’Inra ont montré que le bio stimulant produit par Toopi est plus performant que les engrais minéraux conventionnels (de 60 % à 110 % de biomasse en plus selon l’étude de Bordeaux Sciences Agro).

« On travaille aussi sur un fongicide agricole, et enfin sur la fabrication de biomolécules pour, entre autres, l’industrie pharmaceutique : on fait pousser des bactéries sur l’urine, ce qui va nous donner des molécules très demandées par ces industriels. »

Quelque 30 milliards de litres d’urine humaine par an en France

« Nous allons dans un premier temps récupérer l’urine auprès des loueurs de toilettes sèches, celles que l’on trouve sur les chantiers du BTP par exemple, auprès des laboratoires d’analyse médicale également, ce qui représente à terme 20 millions de litres d’urine. » La société, installée à la pépinière d’entreprises de Langon, vise un volume de collecte d’urine de 4 millions de litres en 2020. Une première unité de transformation d’une capacité de 180.000 litres devrait être installée en Sud-Gironde d’ici la fin de l’année 2019.

« Mais le marché en France, c’est 30 milliards de litres d’urine humaine, et notre ambition, c’est de récupérer entre 10 et 20 % de ce volume. » Comment, sachant qu’au niveau des habitations, l’urine est mélangée aux autres eaux usées ? « En mettant en place une véritable filière alternative au tout-à-l’égout, via de gros collecteurs qui permettent la séparation de l’urine à la source, et à des unités de transformation sur place. »

Il faudra tout de même au préalable obtenir une autorisation de mise sur le marché du produit. Ce qui est espéré pour 2020.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr