Connect with us

Bordeaux

Bordeaux-OM: Pas les mêmes moyens mais une fin identique… Ça ressemble à quoi la gestion à l’américaine?

Publié

le

FOOTBALL Les Girondins de Bordeaux et l’Olympique de Marseille se retrouvent ce vendredi (20h45) pour un classique de Ligue 1 made in USA

 

« Yes, we can », ce slogan devenu mondialement connu grâce à Barack Obama, Frank McCourt et Joe DaGrosa y croient dur comme fer en bons citoyens américains. Les propriétaires de  l’Olympique de Marseille et des Girondins de Bordeaux en sont persuadés : « Oui, nous pouvons… gagner de l’argent avec un club de Ligue 1 ! » A l’heure de les retrouver face à face, ce vendredi (20h45), dans un classique made in USA, 20 Minutes se lance dans une petite comparaison entre leurs deux projets.

« Le projet bordelais est beaucoup plus risqué que celui de l’OM »

C’est la différence la plus importante entre les deux projets : l’origine des fonds. Frank McCourt, milliardaire américain, est avant tout un mécène. L’ancien propriétaire des Dodgers, franchise de base-ball de Los Angeles, investit son propre argent dans l’OM. A l’opposé de Joe DaGrosa. Si sa société GACP détient 14 % des Girondins, le New Yorkais a surtout réussi à racheter les Girondins grâce à ce qu’on appelle un LBO (leverage buy out). Autrement dit, il a trouvé un autre partenaire financier pour pouvoir boucler son budget. En l’occurrence, King Street, un puissant fonds d’investissement, propriétaire du club à 86 %. Voilà pourquoi les perspectives ne sont pas forcément les mêmes pour les deux institutions.

« L’un est sur du court terme [DaGrosa], l’autre sur du moyen terme [McCourt] même si au final, ils ont chacun l’objectif de revendre leur club en réalisant la plus belle plus value possible », explique Pierre Rondeau. Les Américains sont là pour faire de l’argent, souligne l’économiste du sport, consultant chez RMC Sport : « Il faut bien rappeler aux gens que ce sont deux investissements à but lucratif. Ils doivent être rentables. C’est carrément une obligation pour Bordeaux puisque chaque saison, il faut rembourser les prêts. C’est pour ça que le projet bordelais est beaucoup plus risqué que celui de l’OM. »

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

20 Minutes Sport@20minutesSport

Girondins de Bordeaux: «La priorité, c’est d’augmenter les revenus», les mises au point de Joe DaGrosa http://dlvr.it/Qt09q9  via @20minutesSport

1

Voir les autres Tweets de 20 Minutes Sport
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Pour réussir, les deux propriétaires misent évidemment sur la vente de joueurs, mais aussi énormément sur la gestion de leur stade. A Marseille, McCourt a déjà obtenu celle-ci. A Bordeaux, DaGrosa aimerait faire de même en trouvant rapidement un accord avec SBA (Stade Bordeaux Atlantique), la société gestionnaire du Matmut Atlantique.

Des clubs gérés comme des filiales d’un grand groupe

Apparemment, les magnifiques calanques marseillaises et le charme du Bassin d’Arcachon n’ont pas encore convaincu Frank McCourt et Joe DaGrosa de s’installer dans notre beau pays. Boston et Miami gardent leurs faveurs aujourd’hui. Ils gèrent donc tout à distance : « Il faut bien comprendre que le club de football est l’un de leurs nombreux investissements. Ils ne peuvent pas être sur place à temps plein. Ils préfèrent logiquement déléguer et prendre de la hauteur », explique Thierry Braillard, l’ancien secrétaire d’Etat chargé des Sports.

Pour les deux hommes, c’est clairement une sorte de filiale dans un grand groupe : « Là où ils ont été intelligents pour moi, c’est qu’ils ont pris en compte le contexte et mis en place des dirigeants français [Jacques-Henri Eyraud à l’OM et Frédéric Longuépée au FCGB] », poursuit Thierry Braillard, qui a participé au dossier de rachat des Girondins. Avec derrière eux, deux directeurs sportifs d’expérience, Andoni Zubizarreta côté phocéen et Eduardo Macia côté bordelais.

Le duo marseillas McCourt-Eyraud et le duo bordelais DaGrosa-Longuépée.
Le duo marseillas McCourt-Eyraud et le duo bordelais DaGrosa-Longuépée. – BERTRAND LANGLOIS – NICOLAS TUCAT/ AFP

Mais sur la gestion sportive, la ressemblance s’arrête là. Joe DaGrosa va s’appuyer sur le « trading » de joueurs en recrutant des jeunes à fort potentiel à la revente, alors que Frank McCourt a déjà bien mis la main à la poche (250 millions d’euros en deux et demi) pour s’acheter des joueurs référencés (Payet, Balotelli, Gustavo, Rami, Evra…) dans un premier temps. Aujourd’hui, la donne a tout de même un peu changé à l’OM à en croire Jacques-Henri Eyraud : « On était dans une phase d’investissement nécessaire pour redresser le club. On arrive au bout d’un cycle [cet été] et il y aura des départs ! » Les joueurs cités et surtout Florian Thauvin devraient, par exemple, faire leurs valises. Marseille doit se conformer au fair-play financier et pourrait du coup se rapprocher de la politique sportive bordelaise.

Une communication à l’américaine

C’est bien connu de l’autre côté de l’Atlantique, on aime le show. On n’a pas froid aux yeux. Et les deux Yankees n’échappent pas à la règle. L’OM a eu le droit à son Champions Project alors que Bordeaux vise la Ligue des champions dès 2020. Pourquoi pas. Mais quand on a de telles ambitions, il faut surtout assumer derrière. Peu importe pour McCourt et DaGrosa. De toute manière, il faut voir grand, très grand. Le club doit devenir une marque ! La communication est donc plus qu’importante.

A Bordeaux, on a fait comprendre à Paulo Sousa qu’il fallait ouvrir son vestiaire pour multiplier les vidéos « inside » dont raffolent les supporters. Il y a également depuis peu au club un responsable à l’international. Au-delà des résultats, il faut le valoriser le plus possible. De son côté, le Bostonnais cherche à se positionner en France. Désormais exploitant du Vélodrome, il place ses billes pour exploiter le parc Chanot, juste à côté. Et il a racheté une plage privée dans le Var ou encore un hôtel de grand luxe à Saint-Tropez…

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Clement Carpentier@clementcarpet

🔴⚽️ Les @ub87officiel ont fait le traditionnel déplacement au Haillan pour rappeler aux joueurs des @girondins l’importance historique du match contre @OM_Officiel ! @FlorianBrunet78 l’un des porte-paroles s’est exprimé pendant quelques minutes. #Bordeaux #Girondins #FCGB

133

38 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

« McCourt construit sur la durée, estime Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport et Cycles. Je pense qu’il cherche à augmenter la valeur de l’OM. Pour ça, il faut des actifs immobiliers, mais il faut aussi un portefeuille de joueurs. » Et c’est peut-être ça que les deux hommes oublient parfois. On n’est pas aux Etats-Unis mais en France. Le show, c’est bien. Le résultat sportif, c’est mieux. S’ils le comprennent, leurs portefeuilles ne s’en porteront que mieux, comme leurs supporters.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bordeaux

Gironde: Vingt-six tonnes de croquettes déversées sur la route après un accident

Publié

le

OUPS Mardi, le pneu d’un camion a éclaté sur l’A65, son chargement s’est renversé sur la chaussé à hauteur de Bernos-Beaulac, en Gironde 

 

Ce mardi, vers 15h05 un camion transportant des aliments pour animaux de compagnie s’est couché sur l’autoroute A65 dans le sens Pau-Bordeaux, après l’éclatement d’un de ses pneus, raconte Sud-Ouest. Résultat : 26 tonnes de croquettes se sont répandues sur la route.

Le camion était couché en travers de la chaussée à hauteur de Bernos-Beaulac, en Gironde et l’axe a été coupé à la circulation jusqu’à 19 heures, le temps de dégager le poids lourd et toute sa cargaison. Aucun blessé n’est à déplorer après cet accident de la route.

Continuez la lecture

Bordeaux

FOOTBALL Encore battu à domicile, Bordeaux jouera bien en Ligue 1 la saison prochaine

Publié

le

FOOTBALL Encore battu à domicile, Bordeaux jouera bien en Ligue 1 la saison prochaine

 

Les nouveaux propriétaires américains espéraient sûrement rentrer dans l’histoire des Girondins d’une autre manière. C’est même sûr ! En s’inclinant face à Reims au Matmut Atlantique (0-1), ce samedi, leur équipe vient d’établir un nouveau record. Jamais Bordeaux n’avaient enchaîné six défaites d’affilée en Ligue 1 depuis la création du club en 1881. Dorénavant, c’est chose faite après une énième prestation calamiteuse des coéquipiers de Jaroslav Plasil. Le calice jusqu’à la lie.

Clement Carpentier@clementcarpet

🔴⚽️ RECORD !!!! Les @girondins version GACP/King Street entrent dans l’histoire du club avec une 6e défaite d’affilée en @Ligue1Conforama ! Le club est en ruine ce 18 mai 2019 … Le chantier est gigantesque ! Bon courage. #Bordeaux #Girondins #FCGB

143

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
59 personnes parlent à ce sujet

Mais, mais… Les Girondins sont enfin officiellement maintenus en L1 malgré cette série noire historique. Caen ayant perdu à Lyon (4-0), les Bordelais (14e) comptent cinq points d’avance sur les Normands, barragistes, avant de se rendre au stade d’Ornano dans une semaine pour la dernière journée de championnat. Quoi retenir d’autre ? Rien comme très souvent cette saison. Certains semblent d’ailleurs ne plus en pouvoir à l’image du gardien international, Benoit Costil : « Le seul point positif, c’est qu’il ne reste plus qu’un match ! On a hâte d’être dans une semaine. » Et nous donc.

Car, comme le souligne aussi le capitaine de cette équipe, il ne fallait vraiment pas que le championnat dure plus longtemps. Il y aurait eu alors très gros danger là. Pour rappel, Bordeaux est dernier de Ligue 1 sur la phase retour avec 13 points. Mais bizarrement, cette série de défaites n’étonne pas un homme, Paulo Sousa, l’entraîneur bordelais :

« Je ne suis pas surpris. Je connaissais avant de venir l’état du club même si c’est la première fois que je me retrouve dans cette situation. J’ai pris la décision de venir en mars et pas à la fin de saison pour connaître les joueurs et le championnat. »

« Il va vite falloir prendre les bonnes décisions »

Aujourd’hui, il fait clairement face à un champ de ruines. Tout est à (re) constuire. Mais finalement, c’est peut-être la chance des nouveaux propriétaires. Ils partent d’une page blanche : « On n’est vraiment pas fier de nous. On est conscient de ce qu’on n’a pas fait. Il y a eu beaucoup de manques. Maintenant, il faut avancer et regarder devant. On va faire confiance aux dirigeants pour avoir une équipe compétitive la saison prochaine », espère Benoit Costil.

Si Paulo Sousa réclame « du temps et de la patience », il avoue qu’il « va vite falloir prendre les bonnes décisions. » Les prochaines semaines s’annoncent donc très mouvementées du côté du château du Haillan. Beaucoup risquent de faire leurs valises déjà d’ici le 2 juillet et la reprise de l’entraînement. Mais attention, il faudra encore s’infliger un Caen -Bordeaux samedi prochain. Promis ensuite ce sera fini… pour cette saison.

Continuez la lecture

Bordeaux

Bordeaux: L’incendie du parking en cours de maîtrise, d’éventuelles victimes recherchées

Publié

le

FAITS DIVERS Samedi à 20 h 30, un incendie s’est déclaré dans le parking souterrain des Salinières, dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux. Ce dimanche en fin de matinée, le feu est en cours de maîtrise

 

de communication pour le service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

L'accès au foyer de l'incendie a été compliqué pour les pompiers;
L’accès au foyer de l’incendie a été compliqué pour les pompiers; – E.Provenzano / 20 Minutes

Samedi soir vers 20 h 30 un incendie s’est déclaré dans le parking souterrain des Salinières, dans le quartier Saint-Michel de Bordeaux et a donné beaucoup de fil à retordre aux soldats du feu. Enfin, ce dimanche en tout début d’après-midi le SDIS annonce que le feu est en cours de maîtrise.

Les niveaux passés au peigne fin

« On recherche d’éventuelles victimes, en passant chaque niveau au peigne fin», détaille l’officier de communication. A hauteur du niveau -3, la structure du parking paraît fragilisée et un risque (non imminent) d’effondrement est pris en compte par les pompiers, il est évalué par l’architecte de la mairie de Bordeaux.

Une trentaine de pompiers est encore à l'oeuvre ce dimanche en début d'après-midi.
Une trentaine de pompiers est encore à l’oeuvre ce dimanche en début d’après-midi. – E.Provenzano / 20 Minutes

Au plus fort de l’intervention, il y avait une centaine d’hommes et 35 véhicules mobilisés pour ce feu qui serait parti du niveau -3. Jusque là, il était très difficile pour les pompiers de pénétrer à l’intérieur du parking. « Samedi soir, des hommes sont rentrés et trois d’entre eux ont été intoxiqués aux fumées et hospitalisés », précise Matthieu Jomain. Ce dimanche les trois soldats du feu sont sortis de l’hôpital. Deux immeubles voisins du parking ont été évacués samedi soir, par principe de précaution.

Les pompiers ont mobilisé beaucoup de moyens sur place.
Les pompiers ont mobilisé beaucoup de moyens sur place. – E.Provenzano / 20 Minutes

On sait qu’environ 370 véhicules étaient stationnés dans ce parking au moment de l’incendie mais on ignore encore combien ont été détruits. Une trentaine de pompiers continue son intervention sur place ce dimanche.

TBM Tram C@TBM_TramC

#TBMTram C interrompu entre Quinconces et Gare Saint-Jean. Des bus relais se mettent en place.
+ d’infos >> https://www.infotbm.com/perturbations/3465 

7

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de TBM Tram C

Le tram C est interrompu depuis samedi soir entre Quinconces et gare Saint-Jean. Un périmètre a été bouclé autour du parking.

Le quartier a été bouclé par les forces de l'ordre.
Le quartier a été bouclé par les forces de l’ordre. – E.Provenzano / 20 Minutes

 

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr