Connect with us

Buzz

Bordeaux: Des arbres, des composteurs… pour le budget participatif, les habitants ont voté écolo

Publié

le

CITOYENNETE Plus de 13.000 Bordelais ont voté pour les projets qui ont été proposés lors de la première édition du budget participatif. La moitié des idées retenues sont en lien avec la nature

 

La première édition du budget participatif de la Ville de Bordeaux est un succès si on en croit le maire Nicolas Florian (LR), ravi de la participation de 13.000 habitants au vote, lors de la présentation du bilan ce vendredi. Les Bordelais étaient invités au cours du mois de mai à voter en faveur de trois projets parmi plus d’une centaine retenus comme viables (sur plus de 400 reçus) par les services de la ville et émanant d’associations et de citoyens.

Parmi les 41 projets lauréats qui vont être réalisés avec une enveloppe de 2,5 millions d’euros, 24 concernent l’écologie. « On voit qu’il y a une convergence d’intérêts pour les sujets de la nature en ville et de l’aménagement de l’espace public, a commenté le maire, c’est le sens de l’histoire bordelaise ».

Quels sont les projets qui ont recueilli le plus de votes ?

Le projet plébiscité avec 875 votes porte sur la ville entière, il demande d’ « adapter la ville de pierre au changement climatique en plantant des arbres partout où cela est possible ». La porteuse du projet demande un relevé du tissu urbain pour identifier les lieux possibles d’implantation d’arbres, des alliés de taille dans la lutte contre les îlots de chaleur. Elle a prévu une enveloppe de 100.000 euros.

« On souhaite que des modules pour les skateboard soient intégrés à des espaces publics partagés, explique Soizic Gargaud, une des porteuses du second projet ayant remporté le plus de votes. Dans un skate park, on est enfermé et cela manque de mixité sociale ». Un financement de 200.000 euros a été demandé pour déployer de tels espaces.

L’association pour la conservation et la promotion des espaces libres de la Bastide (ACPEL) a remporté 278 votes avec son projet d’aménagement de l’espace public de l’allée Serr (plantations, aires de jeux pour les enfants, espace pétanque, extension du marché etc.), se plaçant en septième position. Mais sur cette même allée Serr, le tapis rouge a été déroulé au projet Shamengo, présenté comme démonstrateur d’innovations environnementales. « L’allée Serr est vaste et Shamengo est un projet éphémère (qui doit déménager d’ici 5 ans sur la caserne des pompiers), a réagi Nicolas Florian. Il n’y a pas de choc frontal entre les deux projets ». Il précise que les services de la ville ont examiné les projets en amont pour savoir s’ils étaient éligibles au budget participatif.

Quand et comment vont-ils se réaliser ?

Certaines propositions comme l’installation de composteurs ou de nichoirs à chauves-souris pour limiter la prolifération des moustiques vont être mises en place dès le mois de juillet et les 41 projets seront mis en œuvre d’ici deux ans maximum, promet la mairie. Les porteurs de projets seront associés à la concrétisation de leurs idées.

Le maire de Bordeaux réfléchit même à étendre un peu ce budget participatif pour réaliser certains autres projets qui ne figurent pas parmi les lauréats mais qui ont attiré son attention et pourraient se réaliser rapidement.

Y’aura-t-il une prochaine édition ?

Oui, la Ville a déjà annoncé qu’une seconde édition aurait lieu l’année prochaine avec une enveloppe qui pourrait être un peu étoffée. Certaines améliorations pourraient aussi voir le jour. « On va essayer de travailler avec des publics qui sont moins à l’aise sur les montages de dossiers », annonce par exemple Alexandra Siarri, adjointe au maire chargée de la Ville de demain.

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bordeaux

Canada : Un gâteau servi lors d’une fête d’école contenait du cannabis

Publié

le

INGRÉDIENT MYSTÈRE L’école invite les personnes qui auraient consommé du gâteau à consulter un médecin en cas de doute

 

Un « space cake » servi à des enfants ? La police de Nouvelle-Ecosse (Canada) a ouvert une enquête pour comprendre comment du cannabis s’était retrouvé dans un gâteau servi lors d’une fête d’école ce vendredi.

Ce « gâteau à la mélasse suspecté de contenir du THC » aurait provoqué des malaises chez plusieurs adultes et enfants, selon un communiqué de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC). Les faits sont survenus à Eskasoni, au nord-est de la province.

Jeter les restes du gâteau

« Parmi les individus qui se sont rendus à l’hôpital, certains sont testés positifs au THC », ajoute la GRC. Selon la chaîne CBC, la mère d’une fillette de 8 ans est tombée des nues quand l’hôpital lui a annoncé que sa fille, prise d’un malaise, avait ingéré ce principe actif du cannabis.

Le gâteau a été fourni par un traiteur. La police cherche à déterminer s’il s’agit d’une erreur ou d’un acte volontaire. Sur Facebook, l’école concernée a invité les participants de la fête à voir un médecin si nécessaire et à jeter toute nourriture qu’ils auraient pu rapporter chez eux. La consommation du cannabis est légale au Canada depuis octobre 2018, mais l’âge minimal pour s’en procurer est fixé à 18 ans, et 21 ans au Québec.

Continuez la lecture

Buzz

Marne : Elle mise 50 centimes au casino et gagne 95.000 euros, un record pour l’établissement

Publié

le

COUP DE CHANCE Cette habitante d’Epernay qui souhaite rester anonyme a reçu les félicitations des autres joueurs et s’est vu offrir le champagne par la direction de l’établissement

 

Une habituée du casino du Lac du Der à Giffaumont-Champaubert (Marne) a remporté samed le jackpot d’une machine à sous : 95.251 euros. Il s’agit de la plus importante somme jamais remportée par un joueur dans l’établissement.

Et la chanceuse avait simplement misé… une pièce de 50 centimes, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne. Cette habitante d’Epernay (Marne) n’a pas souhaité donner son nom. Elle est finalement rentrée chez elle avec 82.201 euros, une fois la déduction de la CSG effectuée.

« C’est une chose extraordinaire dans l’histoire d’un casino »

« Je pense qu’elle est allée fêter ça avec ses proches, sans savoir ce qu’elle allait faire de cet argent », a expliqué le directeur du casino, interrogé par France Bleu. Le précédent record de gains de ce casino datait de 2015, année où un lot de 27.100 euros était tombé. Depuis, personne n’avait remporté le jackpot, qui avait donc augmenté au fil des jours pour atteindre une somme record.

Lorsque la Marnaise a remporté le jackpot, elle a reçu les félicitations des autres joueurs et s’est vue offrir du champagne par la direction. « Il lui a fallu quelques secondes avant de prendre conscience de ce qu’il se passait, elle était évidemment très contente, raconte le directeur de l’établissement. C’est une chose extraordinaire qui se passe dans l’histoire d’un casino, ça n’arrive pas tous les jours. »

Continuez la lecture

Art

« Star Wars » : L’un des prochains films réalisé par une femme?

Publié

le

MYSTERE Un « Star Wars » dirigé par une femme ? « Oh absolument, sans aucun doute » répond Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm, interrogée par un journaliste de la BBC

 

La présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, n’a pas lâché une mais deux bonnes nouvelles, sur le tapis rouge des Bafta awards, la cérémonie de la British Academy of Film and Television Arts. Après avoir confirmé une suite à Indiana Jones, l’heureuse élue pour le BAFTA d’Honneur a conforté les fans qui souhaitent voir une femme réalisatrice d’un des prochains Star Wars. « Alors un film [un Star Wars] pourrait être dirigé par une femme ? » lui demande un journaliste de la BBC. « Oh absolument, sans aucun doute » répond-t-elle sans donner plus de détails, dans un grand sourire.

« Nous avons déjà des réalisatrices qui travaillent sur Star Wars » a ajouté Kathleen Kennedy. Et de citer Deborah Chow, qui travaille sur la mini-série sur Obi-Wan Kenobi, avec l’acteur Erwan McGregor.

Parmi les femmes qui ont travaillé sur le dernier Star Wars, L’Ascension de Skywalker, on peut citer Victoria Mahoney. Elle était la réalisatrice au sein de la seconde équipe, une équipe de tournage additionnelle à l’équipe principale.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr