Connect with us

animaux

Bassin d’Arcachon: Un rorqual filmé au milieu des baigneurs

Publié

le

ANIMAUX Le cétacé, en difficulté, s’est retrouvé coincé dans des eaux peu profondes

 

C’est une scène impressionnante et assez rarissime, qui a été filmée jeudi par des baigneurs sur le bassin d’Arcachon. Ils entouraient un rorqual mesurant entre 11 et 15 mètres, qui s’est retrouvé coincé dans des eaux peu profondes près de la plage de la Lagune, à La Teste, raconte France 3 Aquitaine.

La scène a été relayée sur les réseaux sociaux. Alerté, le parc naturel marin du Bassin d’Arcachon a assuré le suivi de l’animal, qui a pu regagner le large jeudi soir, à la marée montante.

Interrogé par France 3, Willy Dabin, du centre Pelagis de La Rochelle, le centre qui s’occupe des mammifères échoués, souligne « l’état de maigreur assez important » du cétacé, qui était certainement malade, et estime que « les baigneurs se sont mis en danger en approchant l’animal. »

Continuez la lecture
Ajoutez un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

animaux

Bordeaux: Un poney meurt à la suite d’un spectacle du Théâtre Zingaro, «un événement rarissime»

Publié

le

FAITS DIVERS Mardi soir, un poney a fait une chute mortelle sur scène lors d’une représentation du théâtre équestre Zingaro sur la place des Quinconces, à Bordeaux. La compagnie déplore un accident rarissime et quelques associations prévoient un rassemblement dimanche 1er septembre

 

Mardi soir, le spectacle équestre Ex-Anima de  la compagnie Zingaro, imaginé parBartabas​, a été émaillé par un accident sur la piste. Alors que les chevaux évoluaient seuls sur scène (palefreniers et cavaliers les suivant en coulisses), un des poneys a fait une chute mortelle devant les spectateurs.

Un courrier a été envoyé aux personnes présentes ce soir-là, dès le lendemain.

 » La compagnie Zingaro est profondément triste de vous annoncer que le poney Alexender, accidenté gravement pendant la représentation, a dû malgré nos soins, être endormi par le vétérinaire ce matin.

Il s’agit là d’un événement rarissime qui se produit pour la première fois en 35 ans au théâtre équestre Zingaro.

Nous sommes désolés que vous ayez assisté à cet accident. Toute la compagnie est bouleversée d’avoir perdu un de ses membres et vous remercie pour vos nombreux messages de compassion ».

L’agence chargée de la communication de la compagnie assure que « l’accident n’est pas du tout lié à la configuration de la salle. Il n’y a pas eu d’erreur humaine, technique ou de sécurité. » Le poney se serait laissé emporter par sa fougue, se trouvant malheureusement au mauvais endroit au mauvais moment. C’est la raison pour laquelle les représentations se poursuivent comme prévu jusqu’au 14 septembre à Bordeaux.

Une manifestation le 1er septembre

Plusieurs associations ont réagi à cet accident. L’association Vénus se dit « scandalisée » par la mort de l’animal qui est pour elle « un bel exemple de l’exploitation animale ». Acta Gironde annonce dans un communiqué l’organisation d’une manifestation prévue le dimanche 1er septembre, « contre l’exploitation des chevaux », sur la place de la Comédie et devant les chapiteaux de Zingaro sur la place des Quinconces.

Elle met en cause la prise en charge de l’animal qui n’aurait pas été sorti immédiatement de scène. Du côté de la compagnie, on explique que le poney s’est relevé dans un premier temps et que l’équipe était déstabilisée, sous le coup de la surprise. Un vétérinaire était sur place et a rapidement pris en charge l’animal.

Bartabas présente la chevauchée fantastique de Calacas«Golgota», la nouvelle danse des ténèbres de Bartabas

Continuez la lecture

animaux

Royan: Après des inscriptions sur le dos d’un rhinocéros de La Palmyre, le zoo va prendre des mesures

Publié

le

L’affaire fait grand bruit depuis mardi. Deux prénoms ont été inscrits dimanche dernier par un visiteur sur le dos d’un rhinocéros du parc de La Palmyre, à Royan (Charente-Maritime). Des photos ont été prises, et circulent sur les réseaux sociaux depuis, suscitant l’indignation de nombreux internautes. La scène a évidemment choqué l’ensemble du personnel du zoo. Joint par 20 Minutes ce mercredi, le directeur du zoo de La PalmyrePierre Caillé, insiste : « Nous tenons à nos animaux, et c’est inadmissible ».

Il tient toutefois à rétablir certains faits. « Je lis que le rhinocéros a été tagué ; on ne peut pas dire cela, c’est impropre. Ce qu’il s’est passé, c’est que quelqu’un a gratté avec son ongle la couche superficielle de peau morte du rhinocéros. C’est totalement irrespectueux, mais le rhinocéros ne s’est même pas aperçu de ce qu’il s’est passé, et il n’a pas souffert », raconte Pierre Caillé.

Code Animal@code_animal

Zoo/indignation
Vous êtes nombreux à nous envoyer ces images d’ du zoo de la Palmyre.
Elles parlent d’elles-mêmes, l’intérêt pédagogique des mis en évidence ?
La captivité transforme des êtres vivants en simples marchandises modelées par l’humain.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
449 personnes parlent à ce sujet

Dans un communiqué, la direction du zoo explique que les rhinocéros se positionnent parfois contre le mur d’enceinte de l’enclos, près des visiteurs, lesquels « ont effectivement la possibilité de toucher la peau de leur dos, et l’immense majorité le fait avec respect ». Pour le zoo, pouvoir approcher un tel animal « suscite l’émotion » du visiteur et permet de « le sensibiliser à la diversité et majesté du vivant ».

Pas envie « que le zoo devienne big brother »

Le parc animalier devrait tout de même prendre des mesures suite à cette affaire. « On va renforcer la présence de nos soigneurs dans le parc, et particulièrement dans cet enclos. Nous avons en tout 35 soigneurs, et notre personnel peut monter à une centaine de membres durant l’été. On va veiller à ce que cela ne se reproduise pas. Nous ne souhaitons pas, à l’heure actuelle, mettre davantage de distance entre les rhinocéros et le public, mais si nous constatons une dégradation des comportements, c’est une mesure que nous pourrions envisager », poursuit le directeur.

« Nous n’avons pas de vidéosurveillance dans le parc, car on n’a pas envie que cela devienne big brother » ajoute-t-il. Il n’exclut pas, toutefois, de positionner quelques caméras à certains endroits du parc.

Pierre Caillé assure que, d’une manière générale, il n’a pas de problème particulier avec le comportement du public. « Il faut juste s’assurer que les visiteurs ne donnent pas de nourriture en trop grande quantité aux singes, car cela peut poser souci, mais c’est tout. »

Continuez la lecture

animaux

Bordeaux: Un chien découvert attaché dans un bac à douche après la mobilisation des habitants

Publié

le

FAITS DIVERS Alertés par des aboiements incessants pendant plusieurs jours, les habitants ont localisé le pauvre animal, ligoté dans la salle de bains d’un appartement

 

Il a vécu un véritable calvaire qui a pris fin grâce à la détermination des riverains et des réseaux sociaux. Un chien, qui aboyait depuis plusieurs jours à proximité du cours de l’Yser à Bordeaux, a été localisé après plusieurs jours de recherche. L’animal a été retrouvé attaché dans le bac à douche de l’appartement, où il était seul, rapporte Sud-Ouest.

Cela faisait plusieurs jours que les habitants entendaient les gémissements et aboiements de l’animal. Malgré une mobilisation sur Facebook où chacun donnait son point de vue pour localiser le pauvre chien, personne n’arrivait à déterminer où il se trouvait.

Attaché, sans eau ni croquette

C’est grâce à l’abnégation d’Alizé, une jeune femme invitée à dîner par des amis habitant dans ce quartier que l’animal a pu être sauvé. Intriguée par les pleurs incessants du chien, elle a localisé l’immeuble et prévenu les pompiers qui ont pénétré par la fenêtre dans l’appartement.

Et c’est dans la salle de bains qu’ils ont découvert le pauvre animal, sans eau ni croquette. Le chien était dans le bac à douche, les pattes arrière attachées par un câble. Il a été confié à une famille d’accueil.

Le locataire de l’appartement, un jeune homme d’une vingtaine d’années, était absent. On ignore pour le moment s’il est le propriétaire du chien. L’association Vénus, qui milite pour la protection animale, a porté plainte lundi. Les policiers ont ouvert une enquête pour maltraitance et actes de cruauté envers un animal domestique apprivoisé.

Continuez la lecture

Trending

Copyright © 2019 www.bordeaux24.fr